Blagues espagnoles et latino-américaines

Ça y est : le mois d’avril pointe son nez ! C’est le moment de coller des poissons dans les dos de vos proches et de leur faire des blagues. En Espagne, le 1er avril est un jour comme les autres. En revanche, on se charrie le 28 décembre, jour des Saints Innocents.

Dans ce billet, je vous propose de découvrir l’humour espagnol. Quelles blagues racontent nos voisins d’outre-Pyrénées ? Souvent, ce sont les mêmes d’un pays à l’autre. Seuls varient les bouc-émissaires. Les Français racontent des blagues sur les Belges, les Américains en racontent sur les Polonais, les Québécois sur les « blondes », les latino-américains sur les Espagnols en général ou les Galiciens en particulier, les Libanais sur les Syriens, les Syriens sur les habitants de Homs, etc.

Les blagues espagnoles s’acharnent contre les habitants des différentes communautés autonomes qui composent le pays. Par exemple, les Catalans sont considérés comme radins. Les Basques sont vus comme des grosses brutes sans cerveau. Quant aux habitants de Lepe, petite ville d’Andalousie, ils pâtissent de la réputation que les Français donnent aux Belges. Dans les blagues, ils sont nommés leperos ou los de Lepe.

Blagues espagnoles sur les Leperos (chistes de Lepe) :

  • Un monsieur de Lepe achète une Mercedes. Un jour, il part l’essayer avec sa femme et laisse les clés à l’intérieur de la voiture.
    – Bon, eh bien il faudra prendre une pierre et casser la vitre, dit l’homme.
    – Ne sois pas si brutal, chéri ; regarde, la fenêtre est entrouverte ; tu prends un fil de fer et tu tires sur le verrou de la porte…
    – L’homme essaie, mais ça ne fonctionne pas. La femme, sur ce ton moqueur si spécial, corrige sa manière de faire :
    – Mais, chéri, fais une boucle à l’extrémité pour pouvoir attraper le verrou…
    En sueur, l’homme fait une boucle, mais ça ne fonctionne pas.
    – Chéri, enfin ! Plus petite, la boucle ! Comment penses-tu l’attraper si tu ne… ?
    À bout, l’homme finit par crier à sa femme :
    – Oui, bien sûr ! Tout est facile pour toi qui es bien planquée à l’intérieur de la bagnole !
  • Pourquoi les Leperos mettent-ils des oignons sur les routes ?
    – Parce que c’est bon pour la circulation.
  • Le maire de Lepe ordonne à son secrétaire : 
    – Convoquez-moi une réunion pour jeudi ! 
    – Monsieur le maire, réplique le secrétaire, jeudi avec un J ou avec un G ? 
    – Reportez-la à lundi !
  • Deux Leperos se rencontrent sur un chemin. L’un porte un sac sur son épaule.
    – Que portes-tu dans ton sac ? lui demande l’autre.
    – Des poulets, répond le premier.
    – Si je devine combien tu en portes, je peux en garder un ?
    – Si tu devines, tu peux les garder tous les deux !
    – D’accord ! Alors, je dirais… cinq !
  • Deux Leperos vont dans les bois à la recherche d’un sapin pour Noël.
    Après avoir parcouru la forêt dans tous les sens pendant plusieurs heures, l’un dit à l’autre : « Bon, ça suffit ! Le prochain sapin qu’on trouve, on le prend, qu’il ait des boules on non ! »
  • Un Lepero entre un lundi dans un magasin de chaussures. Après avoir essayé quelques paires, il choisit des souliers italiens très élégants. En les lui remettant, l’employé l’avertit :
    – Monsieur, ces chaussures font assez mal aux pieds les cinq premiers jours.
    – Aucun problème ! Je ne vais pas les mettre avant dimanche.
  • Que fait un Lepero qui court et qui crie dans les champs avant le lever du soleil ?
    – Il sème la panique.
  • Pourquoi tout le monde porte un casque anti-bruit à Lepe 
    – Parce que la corde de la cloche de l’église est cassée. Donc maintenant, le prêtre est obligé de lancer des pierres sur l’instrument pour qu’il sonne.
  • Nouvelle tirée d’un journal local de Lepe :
    « Hier, 4 Leperos sont décédés : deux dans un assassinat et deux autres dans la reconstitution des faits. »
  • Deux Leperos se rencontrent. L’un dit à l’autre :
    – Manolo, tu veux être témoin de Jéhovah ?
    L’autre lui répond.
    – Mais putain ! Tu sais bien que je n’étais pas là le jour de l’accident !
  • Deux Leperos sont assis : un père et son fils, regardant le ciel. Un avion passe.
    L’enfant demande à son père :
    – Papa, est-ce l’avion du Roi ?
    Et son père lui répond :
    – Non, l’avion du Roi se déplace toujours avec deux motos devant et deux motos derrière.
  • Un Lepero passe un appel. On lui répond :
    – Allô, oui ?
    – Docteur ! Docteur ! Ma femme est sur le point d’accoucher !
    – C’est son premier enfant ?
    – Non, je suis son mari.
  • Comment un Lepero envoie-t-il un fax confidentiel ?
    – Sous pli fermé.
  • Un Lepero se retrouve devant le tribunal. Le procureur demande à l’accusé :
    – Voyons, pourquoi avez-vous tiré deux coups sur votre belle-mère ?
    – Bah parce que je n’avais pas d’autres balles !
  • Un Lepero demande à un autre :
    – Curro, pourquoi n’as-tu pas arrosé le jardin ?
    – Parce qu’il pleut des cordes.
    – Ne sois pas fainéant, voyons ! Voilà un parapluie !
  • Un Lepero demande à un autre :
    – Eh, Paco, j’ai acheté un condenseur de protons stroboscopique avec un fissionneur calimastré. Je l’ai mis dans ma cour.
    – Hein ? Attends un peu… Qu’est-ce que c’est qu’une cour ?
  • Un Lepero va au cinéma. La jeune femme du guichet lui dit :
    – Monsieur, c’est la 5e fois que vous achetez votre place.
    Le Lepero lui répond :
    – Oui, mais l’autre connard qui est devant la porte me la déchire à chaque fois…

Source : https://chistesoriginales.com/chistes-lepe

  • Pourquoi les Leperos mettent-ils une bouteille vide dans le réfrigérateur ?
    – Comme ça, s’ils demandent « qu’est-ce que je vous sers ? » et que les invités répondent « rien », ils donnent la bouteille.

Source : https://chistesi.com/chistes-mamones/

Souhaitant développer le tourisme dans sa ville, le maire de Lepe décide de faire quelque chose qui attire l’attention du monde entier. Il appelle les fonctionnaires de la mairie et le chef de la police municipale. Il leur demande d’envoyer un télégramme à Pékin pour déclarer la guerre. 

Le message arrive et le président de la Chine demande à ses généraux : Lepe nous déclare la guerre… Mais où donc se trouve Lepe ?

Après 4 heures de recherches intenses, ils localisent enfin le pays belliqueux. Ils se rendent compte que Lepe est une petite ville située au sud de l’Espagne, semblable à une chiure de mouche sur la carte du monde. 

Analysant le risque provoqué par un tel conflit armé, les autorités militaires chinoises décident d’accepter la déclaration de guerre. Le président appelle sa secrétaire et lui ordonne : 
– Répondez au gouvernement local de Lepe que nous acceptons d’entrer en guerre. Par ailleurs, demandez-leur de quelle capacité militaire ils disposent. 

Le télégramme arrive à Lepe. Après l’avoir lu, le maire déclare à un fonctionnaire de la mairie : 
– Nous allons répondre à ces gens : « Nous disposons de 20 policiers municipaux, 15 pompiers, 130 pistolets, 10 fusils de chasse, 5 voitures de police, 3 gabarres et 2 canots pneumatiques avec moteur hors-bord. En outre, la Défense civile est composée par nous, le maire, 10 fonctionnaires et les pensionnaires des maisons de retraite. » Envoyez-leur ce message et demandez-leur avec quelles forces ils comptent nous affronter ! 

Réponse de la Chine : « Nous disposons de 27 millions de soldats, 120 000 officiers, 24 généraux et 6 amiraux, 200 000 canons, 25 000 tanks, 36 000 avions, 150 sous-marins, 30 porte-avions, 18 navires-citernes. Tout est dirigé par satellite. » 

Le télégramme arrive à Lepe

Réponse du maire : « Lepe demande à ne plus entrer en guerre. Nous n’avons pas assez de place pour accueillir autant de prisonniers. » 

Source : https://www.votoenblanco.com/LEPE-DECLARA-LA-GUERRA-A-CHINA-Humor-dominical_a5017.html

Blagues espagnoles sur les Catalans :

  • Comment faire entrer 40 Catalans dans une voiture ?

– en jetant une pièce dedans.

Et comment les faire sortir ?

– en leur disant que c’est un taxi.

  • Quelle différence y a-t-il entre un Catalan et un Basque quand ils deviennent chauves ?

– le Basque s’achète un béret basque alors que le Catalan vend son peigne.

Blagues espagnoles sur les Basques :

  • Un Basque répand du fumier sur un champ de fraises. Un ami lui dit :

– Que fais-tu, Patxi ?
– Eh bien, je mets de la merde sur les fraises. 
Aibalaoistia, tu n’as jamais essayé avec de la crème ?

  • Un arbitre de foot vient de mourir. Il arrive devant la porte du Paradis. Un barbu lui barre l’entrée. Il se dit que c’est saint Pierre.

– As-tu une âme assez pure pour entrer au Ciel ? 
– Toute ma vie, j’ai arbitré de manière très professionnelle. Bon, une fois, j’ai juste fait semblant de ne pas voir qu’un joueur de l’Athletic de Bilbao avait marqué son but à la main. C’était lors d’un match contre le Barça, au stade de San Mamés, à Bilbao. Tous les supporters du Barça m’ont sifflé, mais j’avais été très bien payé pour faire gagner l’équipe de Bilbao.
– Mais ce n’est pas grave ! Ce n’est pas du tout un péché !
– Oui, sauf qu’une autre fois, un joueur de l’Athletic de Bilbao s’était énervé contre un joueur du Real. Mon Dieu, il l’avait bien amoché ! Mais j’ai fait semblant de ne pas le voir. Le club m’avait bien payé pour ça… C’était au stade de San Mamés, à Bilbao.
– Mais ce n’est pas grave ! Ce n’est pas du tout un péché !
– Et une autre fois, j’ai appris qu’un joueur de l’Athletic de Bilbao était impliqué dans des affaires très douteuses : évasion fiscale, trafic de drogue, prostitution… La totale ! Mais comme c’était un excellent joueur, le club m’a convoqué au stade de San Mamés pour que j’accepte une grosse somme d’argent en échange de mon silence.
– Mais ce n’est pas grave ! Je ne vais quand même pas t’envoyer en Enfer ou au Purgatoire pour si peu…
– Eh bien, je ne pensais pas qu’avec de tels péchés, je m’en tirerais comme ça… Merci beaucoup saint Pierre !
– De rien, mais je ne suis pas saint Pierre… Je suis saint Mamés !

Autres blagues espagnoles :

  • Un homme se présente à un entretien d’embauche :
    – Bonjour ! Quel master avez-vous fait ? Économie ? Finance ? Ressources humaines ?
    – Rien !
    – Comment ça, rien ?
    – Je n’ai pas fait d’études !
    – Alors, vous avez certainement une expérience professionnelle intéressante. Avez-vous déjà dirigé une entreprise ?
    – Non.
    Jamais ? Quelle est votre expérience professionnelle ?
    – Je n’en ai pas.
    – Alors, vous parlez au moins une langue étrangère ?
    – Non, seulement espagnol.
    – Et vos compétences ?
    – Je n’en ai aucune.
    – Vous ne savez rien faire ?
    – Non.
    – Et pour quelle raison n’avez-vous jamais travaillé, étudié et développé telle ou telle compétence ?
    – J’ai toujours été un gros flemmard et je n’ai aucune intention de changer !
    – Alors, pourquoi avez-vous postulé ? Sur l’annonce, il était bien écrit : « Présentez votre candidature pour ce poste de cadre. Inutile sans recommandations. »
    – « Inutile », « sans recommandation » : eh bien… C’est moi !
  • Un homme en interpelle un autre dans la rue :
    – Comment tu t’appelles ?
    – Je ne m’appelle pas ; les autres m’appellent.
    – Alors comment t’appellent-ils ?
    – Ça dépend.
    – Ça dépend de quoi ?
    – Si je suis loin, ils m’appellent en criant.

NB : mesdemoiselles, pensez-vous que cette technique puisse être utilisée si vous rencontrez un homme collant dans la rue ? 😊

Blagues latino-américaines sur les Espagnols et les Galiciens :

  • C’est l’histoire d’un Espagnol, d’un Français et d’un Italien qui se retrouvent en plein milieu de la guerre entre Chinois et Tibétains. Le Français, qui est un frimeur, dit :
    – Tremblement de terre ! puis part en courant.
    L’Italien, qui veut frimer plus que le Français, crie :
    – Tornade ! puis part lui aussi en courant.
    L’Espagnol, le plus frimeur d’entre tous, hurle :
    – Feu ! et se fait tuer.
  • Deux Galiciens dans un camping se parlent d’une douche à l’autre :
    – Cándido, pourrais-tu me passer ton shampooing ? 
    – Tu n’as pas pris le tien ?
    – Si, mais c’est pour cheveux secs, alors que moi, j’ai les cheveux mouillés !
  • Pourquoi les Galiciens entrent-ils dans les supermarchés en se baissant ?
    – Pour voir les prix les plus bas.
  • Pourquoi ont-ils arrêté de mettre des films dans les avions galiciens ?
    – Parce qu’à la fin du film, tout le monde partait par la porte de derrière.

Blagues mexicaines (chistes mamones) :

  • Il était une fois un chat qui avait 16 vies. Un 4×4 passa et le tua.
  • Augmentation au moment approprié
    – Chef, pouvez-vous augmenter mon salaire ? Il y a 4 entreprises qui me poursuivent.
    – Lesquelles ?
    – Internet, le gaz, l’électricité et le téléphone.
  • Une technique qui fonctionne
    – Pourquoi frappes-tu dans tes mains quand tu marches dans la rue ?
    – Pour effrayer les éléphants.
    – Mais tu vois bien qu’il n’y en a pas !
    – Bien sûr ! Et c’est bien la preuve que ma technique fonctionne !

Source : https://chistesi.com/chistes-mamones/

Traduction : Jean O’Creisren

Crédits image : https://www.freepik.com/free-photo/crazy-young-man-surprised-expression_1032688.htm


Vous aussi, vous aimez rire et jouer avec les mots ?

Vous aimerez :

L’argot des cathos

Les jurons distingués

Les textos littéraires

Comment disait-on, dans la Grèce antique… ?

Nous parlons tous arabe sans le savoir…

La finance vulgarisée

Litanie des vins et des fromages français

Une soirée étudiante qui foira…

Les nouvelles blagues

Parlez-vous angevin ?

À la mémoire du Líder Máximo


Más contenido en español

Érase una vez tres árboles

La Biblia y el móvil

Chistes franceses

La Biblia y el celular

Homenaje al líder máximo

Les nouvelles blagues

Quelle est la ville la plus féroce ? Lyon ! Quelle est la ville la plus périlleuse ? La ville d’Angers ! Quelle est la ville où tout le monde est frère et sœur ? Quimper !

Qui n’a pas été bercé dans son enfance par ces jeux de mots qui éveillent l’humour des élèves de primaire ?

Vous qui lisez de temps en temps mes exercices de style sur ce qui me sert de blog, vous avez dû remarquer que je suis un grand gamin… Dans ma famille, on est tous un peu comme ça. Alors je ne vous laisse pas imaginer les repas quand nous nous retrouvons autour de nos parents…

Par exemple, un dimanche où nous étions tous réunis, mes frères et moi nous sommes mis à inventer plein de blagues de ce type sur les villes. Je vais donc vous en faire profiter :

1.      Quelle est la ville la plus riche ?
2.      Quelle est la ville où les Chinois crèvent le plus la dalle ?
3.      Quelle est la ville où les gens ne sont jamais d’accord ?
4.      Quelle est la ville où on perd tout le temps ?
5.      Quelle est la ville où il y a le plus de scouts ?
6.      Quelle est la ville la plus pieuse ?
7.      Quelle est la ville où Tintin, Obélix et Spirou vont cueillir des fraises des bois ?
8.      Quelle est la ville où ce n’est pas beau de dormir ?
9.      Quelle est la ville où on fait caca ?
10.  Quelle est la ville de l’Ouest qui est la plus à l’Est ?
11.  Quelle ville est cerclée d’eau ?
12.  Quelle est la ville la plus drôle ?
13.  Quelle est la ville la plus polaire ?
14.  Quelle est la ville où les papas ne sont jamais contents ?
15.  Quelle ville est à la fois féroce et dangereuse ?
16.  Quel est le village où les églises sont les plus droites ?
17.  Quel est le bourg qui a le plus de rues ?
18.  Quelle est la ville où il ne se passe jamais rien ?
19.  Dans quelle ville les Bretons se sentent chez eux ?
20.  Dans quelle ville mange-t-on du steak de baleine avec des pâtes ?

Réponses :

1.      Bourges
2.      Paris
3.      Nancy
4.      Toulouse
5.      Caen
6.      Metz
7.      Roubaix
8.      Limoges
9.      Pau
10.  Lorient
11.   Lille
12.  Vannes
13.  Rennes
14.  Perpignan (plus d’explications sur ce lien)
15.  Le Lion d’Angers (bon, c’est sûr, il fallait connaître la géographie du Haut-Anjou)
16.  La Chapelle d’Aligné (bon, c’est sûr, il fallait connaître la géographie du Sud de la Sarthe)
17.  Strasbourg (bon, je sais que ce n’est pas un bourg, mais si vous avez des notions d’allemand, vous comprendrez le calambour)
18.  Nevers
19.  Le Caire (plus d’explications sur ce lien)
20.  New York.

Bon, il est fort possible que vous ayez déjà entendu certaines de ces blagues par ailleurs, mais ce n’est que coïncidence. De toute façon, les blagues, les mots et autres expressions sont difficilement brevetables.

Quoi qu’il en soit, nous avons passé un bon déjeuner entre frères à retomber en enfance, sous le regard désespéré de nos parents…

Crédits image : https://www.freepik.com/free-photo/laughing-couple-with-wine-notebook_1891957.htm


Vous aussi, vous aimez jouer avec les mots ?

Vous aimerez :

Blagues espagnoles et latino-américaines

L’argot des cathos

Les jurons distingués

Les textos littéraires

Comment disait-on, dans la Grèce antique… ?

Nous parlons tous arabe sans le savoir…

La finance vulgarisée

Litanie des vins et des fromages français

Une soirée étudiante qui foira…

Parlez-vous angevin ?

À la mémoire du líder máximo

Chistes franceses

En Francia solemos contar chistes sobre distintas nacionalidades. Por ejemplo, consideramos que los belgas son tontos, así como los españoles se burlan de los leperos. En cambio, los belgas, que suelen tener un sentido del humor mucho más desarrollado que los franceses, consideran que los galos somos muy orgullosos. En Canadá, suelen contar las mismas historias sobre las blondes, lo que significa “mujeres casadas” en el francés de allí. En Francia contamos los mismos chistes, pero para nosotros blonde significa “rubia”. También se cuentan historias sobre los corsos, que serían perezosos, o chistes de pésimo gusto sobre los moros y los negros (no los voy a relatar aquí ya que estoy en contra del racismo). Aquí viene la traducción de los mejores chistes franceses

Chistes belgas


1. ¿Por qué los belgas se ríen tres veces cuando uno les cuenta un chiste?
Respuesta: la primera vez que ríen corresponde al final del chiste. Ríen una segunda vez cuando lo explicas. Por fin, vuelven a reír cuando lo entienden.


2. ¿Por qué los policías belgas tienen un baño en el techo de su coche?
Respuesta: para poner la sirena.

3. ¿Por qué los belgas llevan una portezuela de coche cuando andan por el desierto?
Respuesta: para poder abrir la ventana si hace demasiado calor.

4. ¿Cómo se reconoce un belga en una tienda de zapatos?
Respuesta: es el único que prueba las cajas de cartón.

5. ¿Por qué no se practica el esquí acuático en Bélgica?
Respuesta: porque allí no hay lagos inclinados.

6. Un belga le dice a otro:
“¿Puedes ayudarme para comprobar si funciona mi indicador?”
Después de aceptar, el segundo belga le dice al primero:
“Funciona; no funciona; funciona; no funciona…”

7. ¿Por qué los belgas siempre tienen un vaso lleno y un vaso vacío en su mesilla de noche?
Respuesta: el vaso lleno sirve si despiertan y tienen sed; el vaso vacío sirve si despiertan y no tienen sed.

8. ¿Cómo volver loco un belga?
Respuesta: lo pones en una habitación redonda y le dices que hay una patata frita en un rincón.

9. ¿Cómo volver loco un francés?
Respuesta: le dices que el belga ha encontrado la patata frita.

10. Un día, el Rey de los belgas llama al Presidente de la República francesa:
— Oiga, Señor Presidente. Es cada vez lo mismo: todo el mundo se burla de los belgas, así que tenemos la reputación de ser tontísimos. ¿Por qué nunca se mofan de los franceses, sino únicamente de mi pueblo? ¿Por qué los franceses nunca hacen cosas estúpidas? Oiga, Señor Presidente, que le propongo algo: ¿puede construir un puente de mármol en medio del Sáhara? Así todo el mundo se reiría de su pueblo. Como la situación económica de Francia no es tan buena como la de Bélgica, le propongo cien millones de euros para financiar ese proyecto.
—  Vale. Acepto esta oferta. Vamos a construir ese puente en medio de Sáhara.
Así, el estado francés construye el puente, y durante tres meses la prensa internacional se burla de Francia, se inventan nuevos chistes y los franceses adquieren una fama de tontos.
Luego, el Rey de los belgas vuelve a llamar al Presidente francés:
—  Bueno, muchas gracias, Señor Presidente, que hemos reído mucho. ¡Ja! ¡Ja! ¡Ja! Ahora pueden destruir aquel puente que no sirve para nada…
—  Destruirlo, ¿por qué no? Pero, ¿qué hago con todos los belgas que están pescando en él?

Chistes de rubias


1. ¿Cuántas rubias se necesitan para hacer un pastel al chocolate?
Respuesta: diez. En efecto, una hace la pasta y las otras nueve pelan los Smarties.

2. Dos rubias están viajando de coche por el campo. Al pasar cerca de un campo de maíz ven otra rubia en un catamarán, que actúa como si estuviera en medio del mar.
La conductora le dice a la pasajera:
—  ¿Ves esto? Es a causa de esas chicas que nosotras las rubias tenemos esa mala reputación.
—  Tienes razón. Si supiera nadar, iría a darle un par de hostias.

3. Una morena, una pelirroja y una rubia están ante un espejo mágico. Cuando una persona miente al mirarse en ese objeto, desaparece.
La morena se acerca y dice: “Pienso que soy guapa”. De repente desaparece.
La pelirroja se acerca y dice: “Pienso que soy inteligente”. De repente desaparece.
La rubia se acerca y dice: “Pienso…” De repente desaparece.

4. ¿Qué pasa cuando una rubia francesa emigra a Bélgica?
Respuesta: aumenta el coeficiente intelectual de ambos países, porque Francia pierde una rubia y Bélgica gana una francesa.

Chistes sobre los franceses

1. ¿Por qué el gallo es el emblema de Francia?
Respuesta: porque incluso cuando tiene ambos pies en la mierda, sigue cantando.

2. ¿Cómo se llama una persona que habla bien tres idiomas? Un trilingüe, verdad.
¿Y una persona que habla bien dos idiomas? Un bilingüe.
Por fin, ¿cómo se llama una persona que habla bien un idioma? ¡Un francés!

Chistes sobre los franceses de distintas regiones

No hacemos tantos chistes sobre los habitantes de nuestras diferentes regiones como suelen hacer los españoles. Sólo contamos historias de corsos vagos y parece que los bretones suelen contar chistes malos sobre los parisinos.

1. Al despertar de la siesta bajo una encina, un corso le pregunta a su compañero:—  Dime, Angelo, ¿mi bragueta está abierta?
—  Que no.
—  Pues no pasa nada, que mearé mañana.

2. Dos bretones están bebiendo una caña en un bar. Uno le pregunta al otro:
—  ¿Sabes por qué los parisinos nunca se ríen?
—  No.
—  ¿A ti te haría gracia el ser parisino?

Chistes religiosos

1. Al salir de la misa tres parroquianos conversan para saber qué oficio honrado es el más viejo del mundo.
—  ¡Es sin duda mi noble profesión! pretiende el cirujano. En efecto, desde el principio del Génesis, Dios operó a Adán para crear a Eva con su costa.
—  Cierto, contesta el arquitecto, pero mucho antes, Dios tuvo que concebir todos los planes del universo.
—  Pero para crear el universo, responde el filósofo, fue necesario que Dios sacase un pensamiento del caos…
—  ¿Realmente? interrumpe el político. Y a tu parecer, ¿quién creó el caos?


2. La Virgen María recibe el boletín de notas de Jesús.
Matemáticas: ¡tres! Jesús no sabe hacer nada más que multiplicar los panes y los pescados.
Lengua: ¡cuatro! Jesús es muy enigmático. Cuando el profesor le pregunta algo él siempre contesta con parábolas.
Ciencias físicas: ¡dos! Jesús está muy indisciplinado. En vez de escuchar la clase, transforma el agua en vino para divertir a sus compañeros.
Artes: ¡uno! La única cosa que Jesús sabe dibujar son círculos en el suelo.
Educación física: ¡cero! Jesús hizo trampas en la prueba de natación al andar sobre el agua.
Muy irritada, María decide castigar a su hijo: “Jesús, dados tus pésimos resultados, mejor que hagas cruz y raya sobre tus vacaciones de la Semana Santa.”

Chistes de niños

1.      ¿Qué es pequeño, amarillo y peligroso?
Respuesta: un polluelo con una metralleta.


2.      ¿Qué es pequeño, redondo, verde, y que sube y baja?
Respuesta: un guisante en un ascensor.


3.      ¿Qué es amarillo y vuela?
Respuesta: ¡Superplátano!

4.      ¿Qué es rojo y aplastado por el suelo?
Respuesta: un tomate que se las dio de Superplátano.

5.      ¿Qué es amarillo y está en un árbol?
Respuesta: el cartero que se dio un trompazo.

6.      ¿Qué es pequeño, cuadrado y azul?
Respuesta: un pequeño cuadrado azul.

Otros chistes

1. Un conejo está perseguido por un oso que lo quiere comer. Al correr tropiezan en una lámpara mágica y sale un genio, que les puede otorgar tres deseos a cada uno.
—  Quisiera que todos los osos del monte fueran hembras, pide el oso.
—  Yo quisiera una moto, dice el conejo.
—  Quisiera que todos los osos del país fueran hembras, pide el oso.
—  Yo quisiera cascos, dice el conejo.
—  Quisiera que todos los osos del mundo fueran hembras, pide el oso.
—  Yo quisiera que el oso fuera homosexual, dice el conejo, antes de huirse con la moto.

2. Un francés y un belga están en la cumbre de la Torre Eiffel. El francés le propone una apuesta al belga: “el que eche su reloj y consiga llegar abajo antes ganará.” El belga acepta, tira su reloj, salta al vacío y muere. El francés echa su reloj, baja de la Torre por el ascensor,  va a un bar cerca del Campo de Martes para beber un café y comer un croissant, luego pasea, y por fin para en el pie de la Torre Eiffel en donde el reloj le cae a la mano. ¿Cómo es posible eso?

Respuesta: porque el reloj tiene dos horas de retraso.

Redacción: Jean O’Creisren
Relectura: Ana María García Olmedo
Créditos de imágen: https://www.freepik.com/free-photo/crazy-young-man-surprised-expression_1032688.htm


Más contenido en español

Érase una vez tres árboles

La Biblia y el móvil

¿Por qué soy fan de Ska-P?

La Biblia y el celular

Homenaje al líder máximo