Pourquoi enseigner l’histoire ?

Conception actuelle de l’histoire en éducation

Formation mentale dans cette branche de l’enseignement

En préparant le CAPES d’espagnol, j’ai lu un ouvrage sur l’histoire de la Bolivie. Ce passage m’a interpellé, et je me suis donc amusé à le traduire. En effet, l’histoire paraît passionnante à certains et rébarbative à d’autres. Alors, pourquoi l’enseigner à tout le monde ? Ce texte datant des années 1970 apporte quelques éléments de réponse. Si vous avez quelque chose à ajouter sur le sujet, vos commentaires sont bienvenus… 


            L’Histoire est une science sociale et politique qui explique le processus du passé de l’homme, d’un point de vue non seulement chronologique, mais aussi et surtout critique. Elle est une science car elle est adaptée à des lois et à des normes qui régissent son Déroulement.

            Elle fait partie des sciences politico-sociales, par ses liens directs avec le droit, la politique, l’économie et la sociologie.

            Pour nous, les professeurs, qui devons maîtriser la pédagogie, cette matière gagne actuellement une importance d’une grande vitalité, du fait de l’orbite de l’esprit que connaît aujourd’hui notre monde, si agité par des événements majeurs.

            Par sa nature, l’Histoire semble nous appeler à la réflexion, au droit chemin, pour ne pas nous écarter des voies de la Civilisation et de la Paix.

            C’est pour cette raison qu’il faut la considérer comme l’une des matières clés de l’enseignement, parmi les plus précieuses dans le domaine social, pour la formation des nouvelles générations.

            Avant tout, nous devons comprendre à quel point elle est importante, et lui attribuer la place qui lui revient. Mais il est nécessaire de différencier l’enseignement de l’Histoire à un niveau de base et à un niveau moyen. Il n’y a pas d’égalité de points de vue entre les deux cycles. Le mécanisme de sa transmission est une chose en niveau basique et une autre en niveau moyen.

            Avant tout, que proposons-nous en niveau basique ?

            Former l’homme de demain, avec une notion complète et intégrale du monde.

            De ce point de vue, l’enseignement de l’Histoire au niveau basique s’opère aux côtés des autres matières.

D’après Félix Eguino Zaballa, Historia de Bolivia, 1973
Passage traduit de l’espagnol par Jean O’Creisren


Crédits image : https://www.freepik.com/free-photo/close-up-globe-clock-historic-map_2544076.htm

Vous aussi, vous aimez refaire le monde ?

Vous aimerez :

Pour une écologie à visage humain

Quelle Europe voulons-nous ?

Que peuvent nous apporter les personnes en situation de handicap ?

Limitation à 80 : bonne ou mauvaise idée ?

Faut-il privatiser les aéroports de Paris ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s