La finance vulgarisée

Bonjour à toutes et à tous !

Ah, l’argent ! Le nerf de la guerre ! La finance est l’objet de nombreux débats. Certains y voient la clé du progrès alors que d’autres y voient la clé de tous les maux de notre monde globalisé.

Dans cet article, je ne vais pas parler politique. L’idée est juste de faire un petit exercice de style sur le vocabulaire financier.

Oui, car même les gens qui travaillent dans la finance vous diront qu’ils n’y comprennent rien. En effet, on vous parle de tontine, de prospectus de vente, d’agent de transfert, de compartiment, de produit monétaire, de sous-pondération, de teneur de registre, de DICI, de fonds maître-nourricier, de swap, d’alpha, d’inflation tendancielle, de prix de transfert, de jour bancable ou de sentiment de marché… Que de termes ésotériques ! Un vrai casse-tête !

Pourtant, il s’agit à chaque fois de la même chose, à savoir d’argent. Alors, comment vulgariser tout ça ?

Si l’on remplaçait certains termes du jargon financier par des synonymes du mot « argent », le résultat serait bien plus compréhensible. D’autant plus que la langue française est assez fournie en la matière. On essaie ?
Allons-y !

Imaginez que vous, Français(e) lambda, vous souhaitez placer une partie de votre épargne afin la faire fructifier. Vous allez donc voir votre conseiller bancaire, qui pourrait vous répondre ceci :

« L’encours de votre compte est assez important pour que vous puissiez placer une partie de votre avoir dans le fonds Foytougol-Kanaro. Votre investissement vous donnera accès à des titres financiers et votre capital produira peut-être un retour sur investissement, qui vous permettra d’obtenir des liquidités à terme. Le fonds Foytougol-Kanaro touchera, quant à lui, une commission sur les actifs que vous placerez chez lui. »

Si l’on traduit en français de tous les jours, voici ce que ça donne :

« La quantité de fric sur votre compte est assez importante pour que vous puissiez foutre une partie de votre flouze dans la boîte à pognon Foytougol-Kanaro. Votre investissement vous donnera accès à une paperasse qui dit où vous avez foutu vos briques et votre pèze produira peut-être du blé, qui vous permettra d’obtenir des pépètes à terme. La boîte à pognon Foytougol-Kanaro touchera, quant à elle, un peu d’oseille sur l’ensemble des thunes que vous foutrez chez elle. »

Et voilà pour l’exercice de style d’aujourd’hui !

Si par hasard vous avez vraiment besoin d’un linguiste qui s’y connaît en finance, ne faites surtout pas appel à moi ! Je vous recommande plutôt Pierre Jeanson, un traducteur reconnu en la matière. Il saura vous fournir des services à hauteur de ses compétences… Bonne navigation dans le monde du flouze et du pognon !

Crédits image : https://fr.freepik.com/photos-libre/dollar-billie-avec-business-chart_1025792.htm

Vous aussi, vous aimez jouer avec les mots ?

Vous aimerez :

Les jurons distingués

Les textos littéraires

Comment disait-on, dans la Grèce antique… ?

Nous parlons tous arabe sans le savoir…

Litanie des vins et des fromages français

Une soirée étudiante qui foira…

Les nouvelles blagues

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s