Des arguments pour évangéliser

Il y a quelques jours, nous avons fêté la Pentecôte. Comme les disciples, sortons annoncer au monde que le Christ est ressuscité !

Eh oui, pour les chrétiens, l’amour de Dieu est plus fort que la mort. Nous croyons aussi que Jésus nous envoie annoncer cette Bonne Nouvelle au monde entier. Cette annonce s’appelle l’évangélisation. Mais attention : évangéliser, ce n’est pas imposer ! C’est proposer un message, auquel les gens sont libres d’adhérer ou non. Nous pouvons annoncer l’Évangile, mais c’est Dieu seul qui peut convertir telle ou telle personne, si celle-ci Le laisse faire. Car Dieu est amour et il ne fait rien sans nous laisser libres.

Si Jésus nous envoie annoncer la Bonne Nouvelle au monde, comment s’y prendre ?

Nous verrons ici quelques arguments pour évangéliser des personnes qui croient de différentes manières ou ne croient pas. Toutefois, ce n’est pas seulement à coup d’arguments qu’on évangélise. Jésus nous a donné la clé : « À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » (Jn 13, 35). Eh oui, on ne peut témoigner d’un Dieu-Amour qu’en essayant d’aimer. Être chrétien, c’est notamment respecter autrui, avoir le souci des plus pauvres, prendre soin de la création, etc. Si vous arrivez très sûr(e) de vous en disant : « Moi, j’ai la Vérité, et je vais te l’apporter, à toi, pauvre ignorant ! », vous allez vous faire envoyer promener… Au contraire, ayons une attitude respectueuse : une écoute de ce que l’autre souhaite dire sur le sujet, un certain humour, un réel intérêt pour ce que vit l’interlocuteur, une compassion face aux souffrances qu’il ou elle peut porter. Même si la personne en face de nous pense beaucoup de mal des cathos, du Pape et de l’Église, laissons-la exprimer son point de vue. Jésus s’y prenait de cette manière-là !

Après, avec certaines personnes, il peut arriver d’avoir des débats théologiques. Voici ce que je vous propose de répondre à celles et à ceux qui affichent certaines convictions différentes des vôtres, voire une absence de convictions…

Pour dialoguer avec un(e) athée :

Tu me dis qu’il y a trop de souffrance dans le monde pour que Dieu existe. Tu as raison de dire que la souffrance est révoltante ! Moi, je crois en un Dieu tout-puissant en amour. Dieu n’aime pas nous voir souffrir. Il nous aime tellement qu’Il tient à souffrir avec nous. Sur la croix, Jésus a vraiment morflé. Il a morflé pour nous parce qu’Il nous aime.

D’ailleurs, juste avant de mourir, Jésus dit : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Mt 27, 46). À ce moment-là, Il fait l’expérience de l’absence de Dieu. Tout comme toi, il n’a pas de raison de croire en Dieu en cet instant précis. En d’autres termes, Il comprend ce que tu vis dans ton athéisme.

Et grâce à Sa souffrance, nous sommes sauvés. Comme Lui, nous pourrons ressusciter pour une vie éternelle. Nous aurons droit à un bonheur sans fin, sans la moindre douleur. Le christianisme n’est pas une religion de la souffrance, mais une religion de la vie et de l’amour.

Si tu souhaites en savoir plus, je t’invite à regarder cette vidéo :

Pour dialoguer avec un(e) agnostique :

Tu ne sais pas si Dieu existe ou non. Certaines choses te poussent à croire et d’autres à ne pas croire. Cette situation n’est pas confortable pour toi et tu te dis que Dieu n’est pas démontrable par la raison. Le philosophe Blaise Pascal se posait les mêmes questions que toi. Il n’a pas démontré l’existence de Dieu, mais s’est dit qu’en pariant sur celle-ci, on gagnait tout. Voici un extrait du pari pascalien :

« Puisqu’il faut choisir, voyons ce qui vous intéresse le moins. Vous avez deux choses à perdre : le vrai et le bien, et deux choses à engager : votre raison et votre volonté, votre connaissance et votre béatitude ; et votre nature a deux choses à fuir : l’erreur et la misère. Votre raison n’est pas plus blessée, en choisissant l’un que l’autre, puisqu’il faut nécessairement choisir. Voilà un point vidé. Mais votre béatitude ? Pesons le gain et la perte, en prenant croix que Dieu est. Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout ; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu’il est, sans hésiter. »

Selon Blaise Pascal, il est donc plus raisonnable de parier que Dieu existe. Cela nous engage à ordonner notre vie comme si nous allions être jugés sur nos actes à la fin. Si Dieu existe, nous entrerons alors au Paradis. En revanche, si nous avons fait le mal toute notre vie en pariant que Dieu n’existe pas, nous aurons une mauvaise surprise à l’heure du jugement. Et si Dieu n’existe pas, nous n’aurons rien perdu en pariant sur son existence (ou sur son inexistence). Tu trouveras le texte complet ainsi qu’une analyse universitaire de ce passage sur ce lien.

Pour ce qui est de prouver l’existence de Dieu, Aristote s’y est attelé. Il était grec, donc issu d’un peuple qui croyait en plusieurs divinités. Il observait que tout a une cause : notre monde d’aujourd’hui ne serait pas ce qu’il est sans tout ce qu’il s’est passé tout au long de l’histoire. L’homme n’aurait pas pu écrire l’Histoire sans l’évolution des primates. Les primates ne se seraient pas développés ainsi sans la disparition des dinosaures. Les dinosaures n’auraient pas existé sans l’apparition de la vie sur Terre. La vie ne serait pas apparue sur Terre sans un milieu propice à son éclosion… Nous pouvons toujours remonter les causes et les effets. Mais Aristote se dit qu’on ne peut pas remonter comme ça à l’infini. Il doit bien y avoir une cause première. Et ce « premier moteur » n’est mu par aucun autre. Il est éternel et se trouve donc être la cause finale de tout. Cette « cause première » ou ce « premier moteur », c’est ce que nous appelons Dieu.

Au-delà de cette démonstration intellectuelle, la foi est aussi une question de volonté. La raison peut nous amener à un certain point, au-delà duquel on peut croire ou non. Pour continuer ce chemin vers la foi, il faut poser un acte volontaire.

Que veux-tu ? Dans la Bible, Dieu dit : « Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui » (Dt 30, 19-20). Et toi, comment veux-toi voir les choses ? Quelle vision du monde veux-tu porter ? Veux-tu croire que la mort a le dernier mot ou veux-tu espérer en la toute-puissance de l’Amour ? Veux-tu choisir une perspective de bonheur ou de malheur ? Veux-tu choisir une vie heureuse dans l’amour de Dieu ou une vie d’orphelin ? Veux-tu avoir à tes côtés un Ami qui te tire vers le haut ? Souhaites-tu au contraire avancer avec difficulté, en ne comptant que sur tes propres forces ? Veux-tu vivre de manière exigeante en te pliant à la Loi d’amour du Seigneur ou t’égarer dans une pseudo-liberté ?

Si tu souhaites en savoir plus, je t’invite à regarder cette vidéo.

Pour dialoguer avec une personne de confession juive :

Vous, les Juifs, vous êtes nos frères aînés dans la foi. Vous êtes ceux à qui Dieu a parlé en premier et vous devez en être fiers ! Vous gardez pieusement les racines de notre religion. Dans l’Ancien Testament, cette partie de la Bible que nous avons en commun avec vous, nous voyons des signes de la venue de Jésus. Je t’invite à en découvrir plus sur ce lien.

Pour dialoguer avec une personne qui croit en Dieu, mais pense qu’Il se manifeste à travers les états de transe générés par les drogues :

Tu penses rencontrer Dieu dans les champignons hallucinogènes, le teuch ou l’ayahuasca ? Ce sont peut-être des expériences uniques, mais ça te détruit la santé ! Je vais t’indiquer quelques drogues fiables, à travers lesquelles Dieu peut vraiment te parler :

  1. La Bible. Oui, Dieu te parle à travers la Bible. Ce livre… Que dis-je ? Cette bibliothèque est un vrai trésor sur le plan littéraire, culturel, philosophique et spirituel. On y trouve des textes d’une grande variété : des conseils remplis de sagesse, de belles prières, des bijoux de poésie amoureuse, des sagas guerrières, des contes d’une profondeur inouïe, des lettres, des récits mystiques complètement délirants… sans oublier le cœur de la Révélation, l’Évangile, cette histoire de Jésus qui révèle combien Dieu nous aime. Oui, Dieu t’aime tel que tu es, même si la drogue te fait du mal.
  2. Si tu sens que ton cœur est lourd, si tu te sens coupable de tel ou tel péché, ne te réfugie pas dans une drogue qui ne résout rien. Va plutôt voir quelqu’un qui peut vraiment guérir ton âme. Si tu es baptisé, va voir un prêtre pour te faire confesser. Un prêtre qui confesse bien ne te jugera pas. S’il te fait culpabiliser, alors c’est lui qui devrait aller au confessionnal ! Non, quand on va se confesser, on entre avec le cœur lourd, mais on ressort tout léger, heureux d’avoir été pardonné.
  3. La troisième drogue que je te propose est daller à la messe. Si tu n’as pas commis de péché grave, ou si tu t’es confessé depuis, et si tu as déjà fait ta première communion, tu peux recevoir le Corps du Christ. Oui, crois-moi, cette drogue-là est hyper efficace ! Ça ne t’explose pas le cerveau, mais ça fortifie ton âme. Ça la remplit d’amour. Or, si tu abuses de drogues, n’est-ce pas pour combler un manque d’amour dont tu souffres tant ?

Il y a plein d’autres manières d’être un toxico de Jésus : la prière du chapelet, l’invocation de l’Esprit Saint, la louange, l’adoration, les pèlerinages, les lectures spirituelles, les études de théologie… Encore une fois, ces drogues-là ne font que du bien, car Dieu veut te faire grandir et non te détruire !

Pour dialoguer avec une personne de confession musulmane :

Nos religions ont plein de choses en commun. Toi et moi, nous croyons en un Dieu unique, créateur de toute chose et tout-puissant. Tu fais le Ramadan, je fais le Carême. Tu pries, moi aussi. Tu as le souci du plus pauvre, moi également. Mais une chose fondamentale nous divise. Pour moi, Jésus est Dieu et pour toi, ce n’est qu’un prophète. Pour toi, Il n’est pas mort et n’est pas ressuscité. Pour toi, la Bible a été falsifiée et le Coran rétablit la vérité. Pour toi, Dieu ne peut pas être à la fois un et trois. Nous pourrions passer toute une vie à débattre de nos désaccords. Chrétiens et musulmans n’ont pas fini de disserter sur ces contradictions. Je vais d’abord te soumettre deux remarques pour te montrer que la Trinité est bel et bien suggérée dans ta religion :

  • Le vert est la couleur de l’islam, n’est-ce pas ? Sais-tu que c’est également la couleur du catholicisme irlandais ? Et sais-tu pourquoi ? Parce que c’est celle du trèfle de saint Patrick. Celui-ci a expliqué la Trinité aux Celtes polythéistes. Ces derniers lui ont demandé comment un Dieu pouvait être à la fois un et trois. Il a montré un trèfle en disant : « il y a un seul trèfle, mais celui-ci a trois feuilles différentes ».
  • La seconde remarque est la suivante : quand tu fais tes ablutions, chaque geste est répété trois fois. En effet, tu me dis toi-même que le 3 est le chiffre préféré d’Allah. Pourquoi donc, à ton avis ?

Mais il faut savoir que la Trinité est avant tout une communion d’amour entre le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Oui, nous croyons que Dieu est amour. Pour nous, Il est le tout-miséricordieux, le très miséricordieux (الرَّمان الرَّحيم – al-raḥmân al-raḥîm). D’après notre religion, Dieu créateur aime, donc Il engendre le Fils. Le Père et le Fils s’aiment infiniment et leur relation d’amour est l’Esprit Saint, qui rejaillit sur le monde. Et cette communion d’amour embrasse toute la création. Si Dieu est amour, Il est relation. Dieu nous a créés par amour. Donc il ne peut que nous aimer. Dans l’islam, Allah a 99 attributs. Vous considérez que le centième sera révélé dans l’au-delà. Joseph Fadelle, un musulman converti au christianisme, considère que ce 100e attribut est حُبّ [ḥubb], « l’amour ».

Tu dis également que Jésus n’est pas ressuscité. Pour toi, il n’est même pas mort. Il a été enlevé au Ciel par Allah et un sosie a été crucifié à sa place. Mais, pour nous les chrétiens, Sa Résurrection est au cœur de notre foi. Tu ne crois pas à cette histoire ? Qu’en diras-tu après avoir vu cette vidéo ?

Pour dialoguer avec un témoin de Jéhovah :

Les témoins de Jéhovah se basent sur la Bible, mais ils en ont une interprétation erronée. Notamment, ils nient la divinité de Jésus. Or, quand on lit de plus près, la Bible dit que Jésus est Dieu. Regardons ce passage du chapitre 18 de l’Évangile de Jean, où le Christ est arrêté avant sa Passion :

Ayant ainsi parlé, Jésus sortit avec ses disciples et traversa le torrent du Cédron ; il y avait là un jardin, dans lequel il entra avec ses disciples. Judas, qui le livrait, connaissait l’endroit, lui aussi, car Jésus et ses disciples s’y étaient souvent réunis. Judas, avec un détachement de soldats ainsi que des gardes envoyés par les grands prêtres et les pharisiens, arrive à cet endroit. Ils avaient des lanternes, des torches et des armes. Alors Jésus, sachant tout ce qui allait lui arriver, s’avança et leur dit : « Qui cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Jésus le Nazaréen. » Il leur dit : « C’est moi, je le suis. » Judas, qui le livrait, se tenait avec eux. Quand Jésus leur répondit : « C’est moi, je le suis », ils reculèrent, et ils tombèrent à terre. Il leur demanda de nouveau : « Qui cherchez-vous ? » Ils dirent : « Jésus le Nazaréen. » Jésus répondit : « Je vous l’ai dit : c’est moi, je le suis. Si c’est bien moi que vous cherchez, ceux-là, laissez-les partir. » Ainsi s’accomplissait la parole qu’il avait dite : « Je n’ai perdu aucun de ceux que tu m’as donnés. »

Source : AELF

« C’est moi, je le suis. » est la traduction du grec « ἐγώ εἰμι » [ego eïmi]. Une traduction littérale de cette phrase donne : « Moi, je suis ». Or « Je suis celui qui suis » est la façon dont l’Éternel se présente à Moïse dans l’épisode du buisson ardent : אֶהְיֶה אֲשֶׁר אֶהְיֶה [’ehyeh ’ăšer ’ehyeh]. Autrement dit, Jésus reprend les mêmes mots pour dire qu’Il est Dieu. Notons que « ἐγώ εἰμι » est répété trois fois. En effet, l’évangéliste insiste car ce détail est important. Et quelle est la réaction de cette troupe de soldats armés jusqu’aux dents ? Ils se cassent la figure ! Ils tombent comme un château de cartes devant la toute-puissance de l’Éternel.

Voilà donc ce que vous pouvez répondre à un témoin de Jéhovah qui essaie de vous prouver que Jésus n’est pas Dieu.

Une autre idée des témoins de Jéhovah est qu’il n’y aura que 144 000 sauvés. Pour cela, ils se basent sur le chapitre 7 du livre de l’Apocalypse. Dans ce cas, ça ne vaut même pas le coup d’être témoin de Jéhovah, puisqu’ils sont largement plus que 144 000 ! Mais voyons ce qu’enseigne réellement la Bible à ce sujet :

Et j’entendis le nombre de ceux qui étaient marqués du sceau : ils étaient cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d’Israël. De la tribu de Juda, douze mille marqués du sceau ; de la tribu de Roubène, douze mille ; de la tribu de Gad, douze mille ; de la tribu d’Aser, douze mille ; de la tribu de Nephtali, douze mille ; de la tribu de Manassé, douze mille ; de la tribu de Siméon, douze mille ; de la tribu de Lévi, douze mille ; de la tribu d’Issakar, douze mille ; de la tribu de Zabulon, douze mille ; de la tribu de Joseph, douze mille ; de la tribu de Benjamin, douze mille marqués du sceau. Après cela, j’ai vu : et voici une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, avec des palmes à la main (…). L’un des Anciens prit alors la parole et me dit : « Ces gens vêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d’où viennent-ils ? » Je lui répondis : « Mon seigneur, toi, tu le sais. » Il me dit : « Ceux-là viennent de la grande épreuve ; ils ont lavé leurs robes, ils les ont blanchies par le sang de l’Agneau. C’est pourquoi ils sont devant le trône de Dieu, et le servent, jour et nuit, dans son sanctuaire. Celui qui siège sur le Trône établira sa demeure chez eux. Ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif, ni le soleil ni la chaleur ne les accablera, puisque l’Agneau qui se tient au milieu du Trône sera leur pasteur pour les conduire aux sources des eaux de la vie. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. »

Source : AELF

Donc, pour résumer, les cent quarante-quatre mille sauvés sont juste 12 000 personnes de chaque tribu d’Israël. Ce sont donc des Juifs et non des témoins de Jéhovah. Néanmoins, d’après Antonio Fuentes Mendiola, « le nombre 144 000 (mille fois 12×12) est purement symbolique. Il représente d’une part la perfection (douze) et d’autre part la multitude (mille). »[1] Enfin, le texte précise juste après qu’une foule indénombrable issue de tous les peuples de la Terre rejoint ces 144 000. Le salut est donc proposé à tous. Dans un autre texte biblique, Jean écrit que « Dieu est amour » (1 Jn 4, 8). Le Seigneur aime donc tout le monde et veut que tous soient sauvés. Il aime aussi les pécheurs et souhaite leur conversion. Il est le Bon Pasteur qui parcourt le désert à la recherche de la brebis égarée. D’ailleurs, dans l’évangile de Matthieu, Jésus dit « votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. » (Mt 18, 14). Donc pas de panique : il y a de la place pour tout le monde au Paradis ! 😊

Pour dialoguer avec une personne qui pratique le spiritisme et qui boursicote :

Tu pratiques le spiritisme ? Moi aussi ! Je le fais même tous les jours. Mais je le fais comme à la Bourse : je mise uniquement sur des valeurs sûres. Si tu invoques un défunt devant un pentacle, c’est comme si tu achetais un subprime. Tu as de grandes chances d’invoquer un démon et de voir ta vie complètement ruinée. En revanche, tu peux invoquer des esprits que l’Église catholique reconnaît comme fiables à 100 %. En premier lieu, invoquer l’Esprit Saint te permet d’être bien éclairé quand tu as une décision à prendre ou quand tu vas tenir une discussion importante avec quelqu’un. Ça, tous les chrétiens sont d’accord pour dire que c’est une valeur sûre puisque c’est Dieu Lui-même.

Après, chez les cathos, nous invoquons aussi les saints, les bienheureux et les vénérables. Ce sont des défunts que l’Église considère comme des placements sans risque. Ils peuvent te pistonner auprès du Bon Dieu pour des choses concrètes dont tu aurais besoin. Par exemple, la prière à saint Joseph est un très bon investissement pour trouver du boulot. Si tu perds un truc, tu peux parier sur saint Antoine de Padoue. Si tu chutes dans la luxure, la Vierge Marie est une valeur-refuge. Et même si tu rencontres des problèmes avec Internet, tu peux demander l’aide d’un saint du VIe siècle, Isidore de Séville.

Épilogue pour les évangélisateurs

Nous avons eu la chance d’avoir été évangélisés. À nous maintenant d’annoncer Jésus au monde. Mais n’oublions pas que le Christ a dit : « À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » (Jn 13, 35). Soyons donc des témoins aimants. Soyons cohérents avec l’Amour que nous prêchons.

Qui d’entre nous applique l’Évangile à 100 % ? Qui vit parfaitement ce que Jésus nous demande ? Qui peut se vanter d’être saint ? Personne ! Alors en écrivant ce passage, je m’adresse à chacun d’entre nous et je m’inclus dans ces nombreux cathos qui ne sont pas toujours à la hauteur…

Tu te dis « catholique », mais tu oublies que ce terme signifie « ouvert à tous ». Tu vas à la messe tous les dimanches, mais tu méprises la personne qui fait la manche à la sortie de l’église. Tu vas souvent te confesser, mais aussitôt obtenu le pardon de Dieu, tu juges l’étranger, la personne homosexuelle ou prostituée. Tu tiens de grands discours sur la sexualité, mais ton regard n’est pas toujours sain. Tu parles de Dieu aux personnes qui ne le connaissent pas, mais tu n’écoutes pas les souffrances qu’elles ont à te confier. Tu adores un Christ juif, mais tu refuses d’accueillir des étrangers. Tu dissertes sur tel ou tel détail de la liturgie, mais tu écoutes à peine la lecture de l’Évangile et t’inquiètes encore moins de mettre la Parole en pratique. Tu communies au Corps du Christ, mais tu critiques les membres de ce Corps que sont tes frères et sœurs en Dieu. Tu dis que tu aimes Dieu, mais tu refuses d’aimer ton prochain.

Or Dieu est amour et Il nous jugera selon nos actes. Voici un texte qui peut nous rappeler à l’ordre (Mt 25, 31-46) :

« Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !” Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?” Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.” Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : “Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.” Alors ils répondront, eux aussi : “Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?” Il leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.” Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »

Ainsi, si tu veux évangéliser, ton témoignage d’amour touchera beaucoup plus que les meilleurs arguments. 😉

Jean O’Creisren

Crédits image : https://fr.freepik.com/photos-vecteurs-libre/conception


Vous aussi, vous aimez les trucs de cathos ?

Vous aimerez :

Mon corps sous le regard de Dieu

Que peuvent nous apporter les personnes en situation de handicap ?

Espérer l’inespéré

Quel est le sens de Noël ?

Don des langues : le point de vue d’un linguiste sur la Pentecôte

Bx Noël Pinot : quel exemple pour nous aujourd’hui ?

L’argot des cathos

On récolte ce que l’on sème…


[1] D’après une version espagnole du Nouveau Testament traduite et commentée par Antonio Fuentes Mendiola (Madrid, Ediciones RIALP, S. A., 14e édition, 2007). Le commentaire en espagnol de Ap 7, 4-8 a été partiellement traduit par Jean O’Creisren spécialement pour cet article.

49 commentaires sur “Des arguments pour évangéliser

  1. Très bon article !

    Est-ce que tout le monde a un cerveau et un corps capables de ressentir cette présence de Dieu ?

    La croyance ou non en l’existence de Dieu ou plus spécifiquement au catholicisme, au-delà des arguments pour ou contre, ne relève-t-elle pas des différences cérébrales et corporelles des différents individus concerné (sur leur nature sur laquelle ils n’ont aucune prise) ?

    J’aime

    1. Merci pour ton commentaire Laurent !

      En tant que croyant, je te dirais que Dieu nous a tous créés égaux, par amour, avec notre corps et notre âme. J’imagine donc que tout le monde est capable de croire en Lui. Cependant, tous les théologiens te diront que c’est Dieu qui donne la foi. Les croyants peuvent évangéliser, mais c’est Dieu qui convertit qui Il veut.

      De même que les athées et les agnostiques n’ont pas nécessairement choisi de ne pas croire, les croyants non plus n’ont pas décidé de croire. La foi leur a été donnée. Par ailleurs, la foi ne se limite pas à la croyance. Croire en Dieu ne se résume pas à croire en Son existence. Dans l’Évangile, les démons reconnaissent que Jésus est le Fils de Dieu. Pour autant, ils n’ont pas la foi. Cette dernière implique une relation avec Dieu, notamment par la prière et la méditation de Sa Parole.

      J’aime

      1. Merci pour ta réponse.

        Sur la question de la foi et de l’existence de Dieu, aucun argument pour ou contre ne peut complètement anéantir les raisonnement opposés.

        Dieu n’est pas évident.

        Il se cache, mais pourquoi ? Est-ce moi ou lui qui manque au RDV ? Ma culture philosophique provenant de sources diverses (Marx, penseurs libéraux, Fraternité Saint Pie X et autres) m’empêche de toute façon d’avoir un rapport au sacré ou à Dieu qui soit simple, direct et spontané. La culture est un poids très lourd de ce point de vue-là.

        Mon besoin irrépressible de stimulation intellectuelle intense depuis toujours, mon austérité dans ce domaine, mon côté toujours trop sérieux est sûrement l’un des freins qui m’éloigne de Dieu si celui-ci est divinement libre, imprévisible, surprenant et fantasque.

        J’aime

      2. Merci pour ce commentaire ! Je te rassure : même pour les croyants, Dieu n’est pas évident. Il est le Tout-Autre, l’Insaisissable, le Super-Mystérieux… Et la Bible le dit bien : « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos chemins ne sont pas mes chemins, – oracle du Seigneur. Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins, et mes pensées, au-dessus de vos pensées » (Isaïe 55, 8-9 – https://www.aelf.org/bible/Is/55).

        De manière plus concrète, la tradition juive raconte l’histoire du fils d’un rabbin qui vient voir son père en pleurant : « Papa, j’ai joué à cache-cache et mes amis ne m’ont même pas cherché ! » Le rabbin lui répond que Dieu fait pareil avec nous : il joue à cache-cache et nous ne faisons pas toujours l’effort de le chercher (plus d’infos sur ce site : https://www.massorti.com/Jouer-a-cache-cache-avec-Dieu).

        Pour les chrétiens, Dieu a créé l’homme libre de croire ou de ne pas croire, de l’aimer ou de ne pas l’aimer. Si tu lis les quatre Évangiles, tu remarqueras que Jésus ressuscité n’apparaît qu’à ceux qui le suivaient avant Sa mort. Pourtant, s’Il est Dieu, Il peut bien manifester Sa toute-puissance à toute l’humanité, et en premier lieu aux autorités juives de l’époque qui l’avaient fait clouer sur la croix. Mais Dieu veut nous laisser libres d’adhérer ou non à la Bonne Nouvelle. Il nous a créés libres parce qu’Il nous aime.

        Tu me répondras peut-être que tu n’as pas choisi d’être incapable de croire. Si tel est le cas, je te répondrai la même histoire : la foi est un don. Dieu le donne à qui Il veut, tout en laissant la personne libre d’y adhérer ou non. Et encore une fois, croire en Dieu ou non n’est pas la seule clé du salut. Pour moi, un athée qui fait la volonté aimante du Seigneur ira plus vite au paradis qu’un croyant hypocrite.

        J’aime

  2. Je poursuis ma réflexion sur le sujet : trop de pensée tue la pensée.

    Mais se prévaloir de la rationalité des arguments utilisés, c’est une forme de racisme (involontaire) contre le manque de capacités intellectuelles.

    Si on ne comprends pas un argument, au final, on finit en enfer.

    Les profs de fac seraient potentiellement les plus proches de Dieu.

    J’aime

    1. Merci pour ces réflexions, Laurent ! Il n’y a aucune condescendance de ma part quand je cite la théorie du premier moteur avancée par Aristote et les autres preuves scientifiques de l’existence de Dieu. Ces arguments me semblent solides, mais si tu as de quoi les réfuter, tes contre-arguments sont bienvenus en commentaires ! Mais comme je l’ai déjà observé, la foi ne se limite pas à une connaissance intellectuelle. D’après les catholiques, une foi qui n’est pas nourrie par des œuvres de charité est une foi morte. Les profs de fac ne sont pas nécessairement les plus proches de Dieu dans la mesure où avoir un doctorat ne signifie pas nécessairement que l’on est saint. De même, une personne qui sait aimer sans croire en Dieu pourra certainement aller au paradis. Jésus le dit Lui-même en Mt 25 (https://www.aelf.org/bible/Mt/25) : nous ne serons pas jugés sur le fait d’être ou non une grenouille de bénitier, mais sur les actes concrets que nous aurons posé pour aider notre prochain. 🙂

      J’aime

  3. Je n’ai jamais ressenti la présence de Dieu, jamais prié aucun dieu.

    Je cherche des exemples pour te faire comprendre cela. Pour moi, Dieu, c’est un poster ou un tableau accroché au mur depuis toujours et qu’on n’aperçoit même pas. C’est une musique de supermarché qu’on entend à peine.

    Mon athéisme est d’abord un ressenti avant d’être une critique de Dieu et des religions.

    Aimé par 1 personne

  4. Les enfants grecs apprenaient à lire et à écrire avec Homère. Ils se forgeaient une conception des dieux qui devait leur paraître rationnelle. Pourtant, aujourd’hui, pas une seule personne au monde n’y croit encore.

    Toutes choses dans le monde naissent, évoluent puis disparaissent. Aucun conservateur ne peut arrêter la marche en avant du monde. L’histoire détruit toute chose qu’on croyait éternelle.

    C’est dur à envisager pour un croyant. Héraclite dit « tout coule ».

    Le propre de l’homme est de tout faire pour conserver ce à quoi il est attaché (religion, langue, cuisine, littératures, arts, industrie, traditions, sports).

    Peut-être que l’athéisme qui monte est la nouvelle forme de relation à Dieu. L’avenir du monothéisme serait paradoxalement l’athéisme.

    J’aime

    1. Merci pour ton commentaire, Laurent.

      Les Grecs croyaient que les éléments et les astres étaient des divinités. Aujourd’hui, la science a prouvé que c’est faux. C’est pour cela que plus personne n’y croit.

      Or, comme la science n’a pas (encore) prouvé que Dieu n’existe pas, il n’y a pas de raison irréfutable d’être athée. Il y a même des raisons scientifiques et rationnelles de croire en Dieu. Pour te confronter à cet argumentaire et éventuellement y répondre, je t’invite à regarder les deux vidéos intégrées à cet article.

      Même si le christianisme semble être en perte de vitesse dans les pays sécularisés, rien n’est écrit d’avance. Le Pape François interpelle davantage que son prédécesseur, y compris les non-croyants. Le nombre de séminaristes en France a augmenté il y a quelques années pour la première fois depuis plusieurs décennies. Je ne serais pas étonné d’apprendre que la pratique chez les jeunes est plus importante qu’il y a dix ou quinze ans.

      Si Dieu existe et est éternel, si le christianisme est dans la vérité, le Seigneur ne permettra pas que Son Église disparaisse. Peu importe les effets de mode, il n’y a qu’une vérité. Je ne prétends pas la détenir ; peut-être est-ce toi qui as raison. Quoi qu’il en soit, cette vérité est objective ; elle dépasse tous les points de vue subjectifs des êtres humains et elle demeure quel que soit le sens du vent. Ainsi, peu importe que l’opinion publique soit polythéiste, chrétienne, athée ou scientologue. Ce qui compte, c’est la Vérité, quelle qu’elle soit.

      J’aime

      1. Tout à fait d’accord avec ton message !

        Mais pour l’Église romaine, c’est différent. Il y a deux visions possible du destin de l’Église :
        -« les portes de l’enfer ne prévaudront pas sur elle ». C’est la plus connue.
        -mais il y en a une autre je cite de mémoire : « Lorsque le fils de Dieu reviendra sur Terre, trouvera-t-il il foi ? »

        Les deux sont difficiles à concilier. En tout cas, les athées, les agnostique et les animistes ne sont pas confrontés à cette
        difficulté.

        J’aime

  5. C’est un problème inhérent au texte révélé prophétique.

    Les premières communautés chrétiennes étaient persuadées que Jésus reviendrait de leur vivant ; 2000 ans après, on l’attends toujours.

    J’aime

    1. Merci pour tes commentaires Laurent.

      Pour moi, les deux visions sont compatibles. À l’approche de la parousie (retour du Christ sur Terre), il est possible que l’Église devienne très minoritaire sans disparaître pour autant.

      Il est vrai que les tout premiers chrétiens espéraient voir le retour du Christ. Mais Jésus Lui-même disait qu’il ne savait pas quand Il reviendrait.

      Aujourd’hui, avec le réchauffement climatique, la COVID-19, les rumeurs de guerre mondiale et de famine, on entend ici et là des prophéties apocalyptiques. Faut-il y croire ? Je n’en sais rien. En tout cas, j’ai remarqué qu’il y avait beaucoup plus de monde à la messe en semaine à la cathédrale dans les jours qui ont suivi l’invasion de l’Ukraine. Comme si la peur du lendemain incitait les gens à se rapprocher de Dieu…

      J’aime

    1. J’expose le mieux possible les problèmes liés a la notion de prophétie et de prophète.

      Un prophète, c’est comme un alcoolique qui dit tous les jours : « j’arrête de boire demain ». Sa prophétie se réalisera, mais plus tard.

      Les prophéties de la Bible sont tellement imprécises (apocalypse) ou impossibles à interpréter de façon certaine qu’on peut en trouver des prétendues réalisations à toutes les époques.

      Pour moi, le discours prophétique, ce n’est pas Dieu qui parle à l’homme.

      L’homme vit dans un contexte humain très incertain (seule certitude : la mort). Tout peut arriver à n’importe quel moment. Dans ce contexte, l’homme entend des discours qui lui révèlent sa destinée surnaturelle propre et lui offrent une représentation de l’histoire depuis Adam et Ève jusqu’au paradis. L’homme se connaît comme créature de Dieu appelée au salut. Il sort de son ignorance sur le futur. Il sait ce qu’il doit faire pour être élu de Dieu.

      Pour moi, il est évident que ces textes-là sont écrits par des hommes pour des hommes.

      « C’est trop beau pour être vrai » ; c’est pour cela qu’ils ont été si diffusé pendant très longtemps (la mort définitive des athées cela fait moins rêver).

      Ces prophéties ressemblent à des promesses électorales et on sait bien que Dieu ne fait pas de politique.

      J’aime

      1. Merci pour ton commentaire, Laurent.

        Concernant les prophéties, j’espère vraiment que ces personnes qui nous parlent d’Apocalypse ne sont pas de vrais mystiques, mais juste des tarés en plein délire mystique. Certains psychiatres considèrent que ce sont des personnes qui ont vécu des épreuves dans leur passé, les ont enfouies au lieu de panser leurs blessures et projettent donc dans l’avenir leurs propres traumatismes. Après, il y a quand même certaines choses troublantes. Je connais une personne qui dit avoir des visions. Elle me dit depuis au moins deux ans qu’il y aura une troisième guerre mondiale à cause de Poutine. Quand elle a commencé à m’en parler, je ne l’ai évidemment pas crue car le contexte géopolitique de l’époque n’indiquait absolument rien à ce sujet. Mais quand le Kremlin a commencé à poster une grande partie de ses soldats à la frontière de Donbass, j’ai commencé à flipper. On verra bien comment évoluent les choses, mais j’espère de tout cœur que cette personne se trompe ou est trompée par un malin génie.

        Par ailleurs, les prophéties ne se limitent pas aux religions révélées. Dans le chamanisme, on prend des drogues pour accéder à des visions, et soi-disant communiquer avec les esprits. C’est notamment pour cela que j’ai écrit dans cet article le passage qui t’a tant fait marrer sur les personnes qui recherchent Dieu dans le spif ou dans la chnouf. Si vouloir tenter de nouvelles expériences est excitant et légitime, certains chemins sont des impasses. On ne trouve pas Dieu dans ces poisons ; cela ne fait que nous exploser la santé. À mon avis, c’est toujours moins néfaste de débloquer en lisant l’Apocalypse. 😉

        En outre, quand tu dis que « Dieu ne fait pas de politique », cela signifie-t-il qu’au fond de toi, tu crois en Son existence ? 😊

        Quant à la mort définitive des athées, je ne suis pas sûr qu’elle fasse moins rêver. Steve Jobs a dit : « Personne en veut mourir ; même les gens qui veulent aller au Paradis ne veulent pas mourir pour y aller ». Même si nous espérons le salut et la vie éternelle, nous recherchons le bonheur sur Terre, comme tous les humains. Nous espérons le bonheur dans l’au-delà et cela nous aide quand nous perdons un être cher et quand nous devons faire le grand passage. Mais nous avons tout de même peur l’inconnu. En revanche, la mort définitive incite à profiter de la vie sans limite : « Tu n’as qu’une vie, profite de ta jeunesse tant que tu peux te faire plaisir ! » Combien de fois ai-je entendu ce discours de la part d’athées qui ne comprenaient pas certaines des exigences morales que je m’impose sans leur imposer rien à eux. C’est là le rêve que nous sert notre société sécularisée et, quand tu ne t’y conformes pas, tu déranges. Or, suivre Jésus en refusant de faire n’importe quoi avec son corps, en se mettant au service des plus démunis et en priant pour les personnes qui en ont besoin est déjà un chemin de bonheur ici-bas. Ces dernières années, j’ai senti à plusieurs reprises que des nanas s’intéressaient à moi sans que je me sente capable de les aimer. J’ai choisi de résister et je ne regrette absolument pas d’être resté en bons termes avec elles, plutôt que de leurs mentir et de profiter d’elles, ce qui m’aurait conduit au conflit, à souffrir d’une mauvaise réputation et à me couper d’une partie de mes relations. À ce sujet, je t’invite à lire mon article « Mon corps sous le regard de Dieu » (https://deliresdelinguiste.com/2019/04/22/mon-corps-sous-le-regard-de-dieu/).

        J’aime

      2. Pourquoi le mal si dieu est amour et tout puissant ?

        J ai lu attentivememt l article sur la question du mal d alexis masson

        C est un
        Article interessant
        Clair et bien ecrit

        Je ne discute pas chaque argument pour le moment

        Dans la question du mal il est question uniquement pour alexis masson des souffrance humaines(aucune mention des chiens battus des chats ou des gazelle avale par des lion,Si on croit a un dieu fait homme(parce que nous sommes des hommes) et au service de l homme,impossible de reconnaitre la valeur des autres etres sensible.

        Face au mal
        Quelle reponses
        Philosophique possible? Un atheeisme qui reconnaitrait la matiere comme seul realite existante fait disparaitre du meme coup l existence du mal comme concept (pas comme realite malheureusement) tout est materielle aucune puissance transcendante
        N intervient dans le monde
        Le hasard ou la necessite regne
        Le pire peut arriver (tsunami
        )mais l homme ne crainds pas les puissance ou entite divines (il ne les craint pas mais il ne peut pas non plus sollicite leur aide)
        Il est seul face a l univers
        Il n existe pas non plus de communautes d athee equivalente au communaute religieuse
        Aucun paradis ne l attends
        L atheisme est tout recent dans la longue duree de l histoire des hommes
        on peut le considerer soit comme un progres de la reflexion philosophique (une emancipation vis a vis des dieux des traditions)
        Soit le critiquer comme un facteur de destabilisation des normes morales(un athee peut voler tuer violer mentir sans aucun remord)
        Evidement l atheisme menace la survie des
        Religions si il se diffusent

        Voila mon point de vue j espere avoir ete clair (et beaucoup tros long)
        Cette vision de la nature et du mal (qu ont y adhere ou pas)
        A le merite de la simplicite

        Les choses se complique vraiment si on reflechi au mal
        Dans la perspective
        Chretienne

        Plusieur acteur intervienne dieu satan adam et eve

        Masson dit le mal c est le prix a payer pour avoir un monde de liberte et d amour
        C est l argument classique milles fois repete milles fois ecrite

        Ca innocente completement dieu et on reporte la faute sur satan ou sur l homme

        Ca permet aussi d expliquer a un homme qui souffre pourqoi il souffre et comment dieu peut le guerir
        Cela permet sans doutes d
        attenuer la colere ou
        la revolte
        Des personnes souffrante

        L Idee de souffrance redemptrice de dieu pour les hommes mais aussi de souffrance redemptrice
        Des hommes eux memes
        A ete pousse tres loin jusqua vatican 2

        Ce qu il y a d interressant
        Dans cette vision catholique
        C est la communion
        Des malades et des eprouves de toute nature avec dieu et avec tout les autres dans et a travers la souffrance

        Dans le catholicisme aucun malade ne souffrent
        En vain(pour rien) et aucun malade ne souffre tout seul

        J’aime

  6. Grandeur de la morale catholique mais détresse du chrétien !

    La morale catholique est sûrement l’une des plus exigeantes. Il ne s’agit pas seulement de lois à respecter, mais d’aimer son prochain (tout homme) ; il faut imiter un Dieu fait homme qui s’est sacrifié jusqu’à la mort pour sauver l’humanité. L’idée de sacrifier sa vie pour Dieu (prêtres et moines avec les trois vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance) est rare parmi les religions. La morale catholique impose à tous les fidèles de devenir saints. Pour l’Église, il n’y a pas de demi-saint. La vertu absolue ou rien du tout.

    Après un sacrifice animiste, le croyant se sent peut-être reconcilié avec les dieux. Un catholique n’aura jamais cette certitude.

    On peut dire que le catholicisme est une religion impossible à pratiquer.

    On sait que certains grands saints se croyait de grands pécheurs.

    Je garantis donc à tous les chrétiens qui me lisent une vie pleine de difficultés et de souffrance, mais aussi pleine de défis, d’aventures et de dépassement de soi.

    J’aime

    1. Merci pour ton commentaire Laurent.

      Je t’invite à lire la Bible et tu verras qu’à part Jésus, aucun personnage n’est parfait. Par exemple, le roi David a couché avec la femme d’Ourias, elle est tombée enceinte et David a envoyé Ourias se faire tuer au combat pour qu’il ne se voie pas le fruit de l’adultère. Le prophète Élie faisait des miracles impressionnants, mais il avait des tendances suicidaires. Saint Pierre, le premier pape, a renié Jésus parce qu’il avait la trouille. Les saints ne sont pas des personnes parfaites. Dieu seul est parfait et Il nous rejoins là où nous en sommes, avec nos difficultés et nos tares.

      Certes, la morale chrétienne est très exigeante et personne n’arrive à l’appliquer à 100%. Mais j’ai lu quelque part un message qui disait un truc du genre : « Si tu es scandalisé par les chrétiens hypocrites, dis-toi que l’Église n’est pas un musée de saints, mais un hôpital pour les pécheurs ».

      Pour avancer vers la sainteté, le chrétien doit sans cesse se convertir. Au contraire, je dirais qu’un catholique est réconcilié avec Dieu quand il sort du confessionnal. Si le confesseur confesse bien, en fin psychologue et sans faire culpabiliser le pénitent, ce dernier ressort tout léger, heureux d’avoir été pardonné et de pouvoir avancer à son rythme vers la sainteté. 🙂

      J’aime

  7. Critique du concept de miracle :

    Beaucoup de religions reconnaissent la possibilités pour leur dieu d’intervenir dans le monde en suspendant temporairement les lois de la nature avec à ce moment-là d’autres règles de fonctionnement avant le retour aux lois naturelles.

    – Une tumeur qui disparaît complètement sans aucun médicament
    – Une église épargnée dans une ville complètement détruite
    – Une guérison à Lourdes

    Beaucoup de gens témoignent d’avoir vu un miracle ou de croire en leur possibilité.

    Je pars de la doctrine catholique :

    – Dieu existe
    – Dieu est éternel
    – Dieu est tout-puissant
    – Dieu est amour

    À partir des postulat « Dieu est tout-puissant » et « Dieu est amour », le monde qu’il a créé est forcément parfait. Donc, si le monde est parfait, toutes ses lois sont parfaites elles aussi.

    Donc pas besoin de miracles, qui seraient dans ce cas une dégradation temporaire de la perfection des lois du monde. Dieu ne peut pas se contredire.
    S’il existe, il ne change pas de règles suivant son caprice (ou celui des hommes) ; le miracle, pour moi, c’est Dieu qui a mal géré les choses, qui a été négligent et qui rattrape le coup au dernier moment. Ce Dieu-là n’existe pas.

    Enfin, le miracle, s’il existait sous cette forme, empêcherait tout accès à la connaissance scientifique (la science a horreur du miracle), à la prospective et aux projets individuels et collectifs de toute sorte.

    Je rajoute l’idée assez connue du miracle qui perd son statut de miracle si on peut l’expliquer avec l’avancée des sciences, qui met en lumière les causes matérielles des supposés miracles.

    Enfin, le miracle serait terriblement source d’angoisse si plus rien n’était prévisible.

    Je partais de la doctrine catholique pour essayer de te montrer de l’intérieur les problèmes du concept de miracle.

    J’aime

    1. Merci pour ce raisonnement qui tient tout à fait la route.

      Le début de ton propos me rappelle l’éternelle question : « Si Dieu existe, s’Il est tout-puissant et s’Il nous aime, pourquoi le mal et la souffrance ? » À ce sujet, je t’invite à écouter ou à lire ce qui est exposé sur ce lien : https://comprendredieu.com/pourquoi-dieu-permet-il-le-mal-et-la-souffrance/

      Le principe d’un miracle est que l’avancée actuelle de la science est incapable de l’expliquer. Comme tu le soulignes, Dieu a créé un monde régi par des lois scientifiques. Il peut très bien opérer des miracles en utilisant certaines de ces lois qui nous sont inconnues au moment où cela arrive. Par exemple, j’ai entendu dire que l’ouverture d’un passage dans la mer pour que Moïse et les Hébreux la traversent aurait été due à une éruption volcanique. De même, quand Jésus guérit des aveugles, peut-être Dieu le Père réalise-t-Il des opérations chirurgicales impossibles à mener encore aujourd’hui ? N’empêche qu’à cette époque-là, cela relève du miracle et non d’une action à la portée de la science et de la technique.

      La foi est un don et tout le monde ne le reçoit pas. En tant que croyant, je ne saurais pas dire dans quelle mesure croire ou ne pas croire est une question de liberté. Toutefois, certains faits surnaturels se présentent à nous. L’eau de Lourdes ne se trouble jamais. Certaines personnes sont exposées à des phénomènes paranormaux, à des guérisons miraculeuses ou autres événements surnaturels. On peut croire en Dieu ou non, mais quand ces faits inexplicables se présentent à nous, l’on ne peut pas les nier.

      J’aime

  8. Dieu existe t-il ?

    Comme tu me l’avais proposé, je pose la question fatidique. Un Dieu unique, éternel, tout-puissant et bon, le Dieu chrétien. Le Dieu qui était pour nos grands-parents ce trésor inestimable au plus profond de leur âme est devenu uniquement pour beaucoup d’entre nous un objet de dérision, un sujet de discussion métaphysique qui n’engage plus à rien, ou encore un objet de rejet épidermique.

    La doctrine catholique qui s’impose à tous est-elle acceptée différemment (ou pas du tout) avec ferveur ou pas selon les tempéraments ou les caractères des individus concernés ?

    Je te pose la question, Jean, toi qui fréquentes une communauté religieuse et qui viens d’une famille nombreuse catho. Sur l’existence de Dieu, il est impossible qu’elle soit impossible, mais il est impossible qu’elle soit certaine.

    Un reproche qu’on peut adresser à Dieu, c’est la question du mal (la question humaine la plus fondamentale). Si Dieu existe, s’il est tout-puissant et toute bonté, pourquoi le mal ?

    Je me passionne pour cette question (en connaissant les réponses apportes par l’Église et par la philosophie) mais ce n est pas l’origine de mon incroyance, qui est antérieure à cette interrogation. Je pense n’avoir jamais refusé Dieu mais je ressens cette éternelle présence du monde.

    J’ajoute que les meilleurs arguments pro- ou anti-Dieu ne proviennent que de cerveaux humains (des meilleurs cerveaux de l’histoire, c’est vrai) mais de cerveaux qui sont limités, comme tous les autres.

    En tout cas, que Dieu existe ou pas, j’aime ces discussions sur son existence (donc même sans exister, Dieu est utile à ma progression pour argumenter).

    Si, demain, Dieu voulait que tous les hommes croient en lui, il pourrait le faire.

    Le dialogue catho-athée suppose qu’il y ait des athées.

    On peut même penser que Dieu a une mission pour certains athées : être des critiques bienveillants du religieusement correct.

    J’aime

    1. Effectivement, c’est un éternel débat… Un débat inépuisable !

      Sur la question du mal et de la souffrance, apparemment incompatible avec l’existence d’un Dieu tout-puissant et bon, je t’invite à visiter ce site : https://comprendredieu.com/pourquoi-dieu-permet-il-le-mal-et-la-souffrance/

      Concernant les arguments rationnels qui peuvent étayer intellectuellement la croyance en Dieu, je t’invite à regarder ou à écouter cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?time_continue=4&v=BhNIlRrlqsU&feature=emb_logo

      Après, la foi est un don. On le reçoit ou non. Je peux donc prier pour que tu reçoives ce trésor, notamment au cœur des nuits que tu traverses. 🙂

      Je suis d’accord avec toi que le dialogue entre chrétiens et athées peut aider les chrétiens (et aussi les athées). À titre personnel, c’est le dialogue avec des musulmans qui essayaient à tout prix de me convertir qui m’a poussé dans mes retranchements et m’a obligé à approfondir les dogmes du christianisme. Ainsi, le doute éveillé par des personnes qui avaient un point de vue différent du mien m’a permis de fortifier ma foi. 🙂

      J’aime

  9. Les meilleurs et les pire cotes des grandes religions monotheistes

    En miroir l un face a l autre

    L endoctrinement des talibans qui apprenent par coeur le coran aux enfant

    L antidote a ce fanatisme c est le culte de l interpretation des texte sacre en confrontant les interpretation (chez les juifs surtout car il n ont pas de pape pour trancher)

    Repli communautaire refus de frequenter des gens d autres religions terrorisme

    Mais on trouve aussi chez ces croyant une conscience embryonnaire des notions de grande famille humaine qui rassemble tout les hommes au dela des differences religieuse linguistique de sexe de culture(les catho sont les pionnier dans ce domaine
    Car il ont un seul pape qui s adresses a tous les hommes)

    Haine religieuse (ou autres)
    Qui se transmet de generation en generation

    Contre pardon (chretien avant tout)qui peut transformer pour toujours les vies humaine

    Religion des croyants qui veulent un dieu nutella un dieu sucres vite avale sans asperites un dieu vite oublie apres le culte

    On peut combattre ces tendances qui sont presentes chez chacun en lisant le plus possible de textes exigeant mais beaucoup plus nourissant(ou sous format audio bien sur)
    dieu nous demande de chercher la verite ,dommage pour ceux qui voulait se reposer

    Charite derisoires (50 centimes d euros pendant la quete)

    Contre depouillement total du croyant qui soutient en actions les plus pauvres et pas seulement en paroles

    Un autre type de mauvais croyants c est celui qui n aime pas dieu pour lui meme (pour dieu)mais pour acceder au paradis ou eviter l enfer

    Le vrai croyant espere aussi aller au paradis mais il aime prier approfondir sa foi mediter

    Le mauvais croyant carrieriste
    Chez les cathos un pretre qui desirerait par dessus tout etre ordonne eveque (quitte a vendre son ame au diable)

    Un bon croyant a mon avis n espere que realiser sur terre les volontes de dieu quelle que soit sa position sociale (du pape a l ouvrier)

    J’aime

  10. Si Dieu existe, certaines personnes sont-elles prédestinées au salut ou à la damnation ?

    Sur notre planète, nous naissons tous dans des famille et des environnements différents. Certains naissent dans des famille qui envoient à chaque génération leurs enfants à Polytechnique, HEC ou l’ENA. D’autres habitent des logements en ruine et surpeuplés. Même chose pour le physique : certains sont très beaux d’autres très laids.

    C’est le monde entier dans toutes ses dimensions qui est concerné par l’inégale distribution des ressources, des qualités, des talents, et qui devient très vite pour beaucoup difficile a accepter (le mot « injustice » apparaît immédiatement), et pour ceux qui sont du bon côté, c’est difficile à justifier. Dieu n’aime pas que tous les hommes soient identiques.

    La politique est justement un moyen de donner plus à ceux qui ont moins en taxant les riches.

    Au départ, Dieu n’a créé que du différent (se sentir unique peut être vécu comme une souffrance ou une joie). On est tous vivants, mais on ne vit pas de la même façon. Sur cette Terre, la prédestination est déjà une réalité incontestable.

    La prédestination religieuse (qui n’est pas dans la doctrine catholique) enlève aux hommes la certitude d’être sauvés mais aussi les prive de la confiance en leurs rites, cultes et sacrifices pour se sauver si Dieu les rejette d’office.

    L’idée chrétienne de libre arbitre me semble illusoire, mais la prédestination (qui en est l’idée opposée) est insupportable pour l’homme, qui n’est plus qu’un pantin entre les mains de Dieu. La question suivante est bien sur la question de la prédestination dans l’au-delà : Dieu devient-il égalitariste en traitant toutes les âmes des mort de la même façon ?

    J’aime

    1. Merci pour ton commentaire, Laurent.

      Tu as raison de dire que la vie est injuste et que tous les hommes ne sont pas égaux dans les faits, qu’ils sont comme prédestinés par les conditions dans lesquelles ils naissent et évoluent. À ce sujet, l’Église a toujours été présente auprès des plus faibles (personnes en situation de pauvreté, de maladie ou de handicap). Je t’invite d’ailleurs à lire mon article « Quel est le sens de Noël ? » (https://deliresdelinguiste.com/2019/12/09/quel-est-le-sens-de-noel/)…

      Concernant la prédestination relative au salut, tu as raison de dire que cette idée n’est pas catholique. Le Dieu des chrétiens aime tous les hommes et les a tous créés pour le bonheur éternel. Il ne veut en perdre aucun et ceux qui vont en enfer se condamnent eux-mêmes en refusant de vivre de l’amour de Dieu. On est donc loin d’un dieu vengeur qui traite les humains comme ses jouets.

      J’aime

  11. Les religions monotheiste interdisent elles au hommes toute jouissance charnelle?

    En dehors des critiques sur la doctrine catholiques (sur la rationalite des dogmes chretien)
    Beaucoup de personnes estiment que la morale catholique est demesurement austere en ce qui concerne les plaisirs charnel (comdanation de la gourmandise de l usage exessif de l alcool interdiction des rapports sexuel avant le mariage indissolubilite du mariage)

    c est ce qui pousse certains (nietsche) a denoncer le christianisme comme une religion du rejet des plaisirs donc du rejet du corps et donc du rejet de la vie elle meme

    Nietsche associe le platonisme et le christianisme et leur reprochent tous deux leur valorisation de l au dela et donc leur mepris de la vie terrestre qui implique que tous les effort humain soit consacre a l au dela et toute activite corporelles limites controles bannis (chez les chretiens (catho)la souffrance physique (volontaire)est meme utile pour se rapprocher du ciel)
    Voila la critique de nietche
    Tres radicale mais pas completement denue de fondement

    Une autre critique de la morale catho (je reprends la parole a nietsche pour parler en mon nom)c est la virginite sexuelle erige en qualites
    Divine supreme(jesus et marie(mere de dieu)et donc naturellement considerer comme une vertus superieures pour l homme par la suite

    Je remarque que les dieux grecs et romains s unissait ensemble charnellement pour
    Procreer

    Au dela de la frustration sexuelle qui peut resulter de cet ideal je crois qu une des
    consequence possible pour les catholiques maries
    Lors de leur unions soit un malaise ou un doute sur leur maitrise d eux meme

    .la sanctification de la virginite rends impossible une sexualite moins contrainte et plus spontane

    En gros desole pour les cathos qui me lisent : il me semble qu ils ne doivent pas etre les plus heureux au lit(j espere me tromper)

    En ce qui concerne la nourriture et les boissons des limitations ont ete impose dans l eglise mais jamais aussi drastisque que pour la sexualite

    Toute la morale catholique laisse une place (differentes pour chaque croyants)au plaisir des sens sans lesquelles toute vie humaines est impossible (au sens strict)et toute vie monastique non plus

    La priorite restant toujours le soin de l ame

    Aujourdhui des moines dansent sur de la techno sur tiktok

    Est ce un progres pour l eglise et pour le monde je te pose la question pierre?

    J’aime

  12. Les croyants sont ils juste des idiots qui adhere a des idees idiotes?

    Je pose cette question provocatrice pour attirer l attention des croyants qui ont peut etre envie de connaitre la reponse

    En premier lieu impossible de determiner le q i des fondateurs des grandes religion qui etait le plus intelligent entre moise jesus mahomet boudda confucius lao tseu

    Ensuite je n ai pas connaissance d un lien de causalite evident entre intelligence (ou stupidite)
    Et adhesion religieuse

    Les plus grands esprits ont ete pour certain de grands croyant et pour d autres des athees convaincu

    De la meme facon les gens les plus simple se repartissent dans les deux categorie

    Il est evident aussi qu aucune confession religieuse n attire uniquement des elites de la pensee dans ses murs(ce serait completement vide)

    Autre evidence aucune religion n a le monopole de la verite ( ne peut se suffir a elle meme)(plus difficiles a accepter par un musulman)

    Les grandes traditions religieuses se diffuse apres leur naissances dans l espace et a travers le temps (arrivant meme jusqu a nous )

    Dieu parle a moise a mahomet a jesus a confucius

    Et nous pouvons entendre leur recit

    La difference essentiele
    Avec les echanges entre humain

    C est que dieu se revele une fois pour toutes(c est tres etrange pour moi)

    Alors que socrate dans les rues d athenes passait tout son temps a echanger avec les habitants sur des questions comme « qu est ce que la beaute la vertu la justice ?il posait des question aux athenien et il ecoutait leur reponse
    Il a inspire tous les philosophes qui lui ont succede

    une discussion profonde entre humains peut aboutir a des merveilles

    Restez fidele a vos croyances mais n arreter jamais de penser

    J’aime

  13. Est ce qu a la fin « on ira tous au paradis?

    J ai choisi trois theme de debat plus « racoleur »cette nuit suseptible d interresser pas mal de gens

    Tout les francais ou presque ont deja entendu la chanson
    « On ira tous au paradis

    Certains catholique adhere a son message
    D autres le rejettent a 100%

    Le point de vue des premiers consiste a mettre en avant l infini misericorde de dieu envers l homme qui depasse
    Infiniment les fautes humaines les plus atroces
    Pour eux l enfer evoque dans la bible existe mais est peut etre totalement vide (ou le deviendras un jour)

    Les autres sont scandalise par cette idee car l enfer est tres present dans la bible
    De plus un homme qui finit en enfer n est pas puni injustement mais par sa propre faute

    J aime bien cette question

    Je ne sais pas de quel cote vous penchez ,ceux d entre vous qui croyez en dieu et a l enfer

    Ce debat est tres present chez
    Certains cathos

    Laisser tout le monde rentres c est injuste car celui qui a ete
    Fidele a dieu toute sa vie n est pas recompense

    Garder des salaud en enfer c est empeche dieu de reunir toute l humanite dans ses
    Bras

    Et toi pierre dans quel camps te situes tu?

    J’aime

  14. L eglise catholique actuelle est t elle la meme qu avant vatican 2?

    Je pose la question comme athee mais passionne par l histoire de l eglise

    Premiere choses :beaucoup d acteur et d obsevateur de ce concile ont mis en avant a l epoque le caractere revolutionnaire du concile  » certains y voyaint un » 1789 dans l eglise »
    Certains s en felicitait d autres comme monseigneur lefebvre
    Ont ete desespere par ce concile

    Mais comme l eglise est sainte
    Parfaites
    Fonde par un dieu qui ne change pas l eglise est cense durer jusqu au retour de jesus
    Sans changer

    Je propose quelques reflexion pour repondre a cette questions

    Une des decisions importante du au concile c est la suppression de la mises a l index des ecrits dangereureux pour la foi et donc interdit aux fideles
    cette pratique etait mises en oeuvres depuis des siecle
    C est la raison pour laquelle aujourdhui plus aucun auteur n est interdit mais tous (quelque soit leur opinion)
    Sont invite a exposer leur idees a dialoguer avec des chretiens dans les facultes ou dans les paroisse (ou sur rcf)

    Changement ou pas?

    L eglise qui se pensait seul depositaire de la verite revele par dieu (hors de l eglise point de salut)et donc ayant vocation a convertir le monde entier a maintenu cette position jusqua vatican 2

    L eglise enseignait les hommes l ecoutait

    Mais les document adoptes par le concile apporte un changement majeur sur les relations de l eglise avec les autres religion

    Leur fidele ne sont plus des idolatres a baptiser
    Des futurs chretiens potentiel

    Ils possede deja des « semences de verite »dans leur religion

    Plus besoin de parcourir la planete pour evangeliser (et dommage pour tous ces missionnaires mort pour rien)

    Au niveau de l abandon de la soutane(qui symbolise un rapprochement vestimentaire
    Entre clecs et laique)
    Je ne trouve pas cette evolution essentiel (meme si c etait une nouveaute qui a suscite des controverses chez les catholiques )

    L abandon de la messe en latin et de l ancien rite
    Fut un Changement majeur
    Pour les catho qui ont connu les deux messes

    La messe en francais debute en 1969

    Dans beaucoup d eglise c est
    Completement l anarchie (au debut au moins) pour la liturgie nouvelle a adopter
    pour les cantiques en francais
    A composer
    Sur le mode de distribution de la communion(mains ou langue))

    Comme lors de tout changement majeur et rapide certaines evolutions ne durent que quelques mois (dans certaines paroisses )avant d etre abandonne

    Par contre Aucun textes du concile ne remets en question la nessecite pour le catholique
    D assisster a la messe tout les dimanches et jours de fete

    C est pourtant ce qui s est passe dans les faits depuis cette epoque

    Le concile n est pas responsable bien sur de tout les problemes de l eglise
    Actuelle(qui existe parfois aussi dans d autres religion)

    Je termine sur deux questions
    Dont j ignore totalement la reponse:un concile de ce genre (pour tenter de se moderniser)etait il inevitable un jour ou l autre?

    Derniere question :dans quel etat serait l eglise le monde et ses habitant si le concile n avait jamais eu lieu?

    J’aime

  15. Y a t il de bonnes et de mauvaise croyances religieuse?

    J annonce d emblee a tout ceux qui me lisent que le but de cette reflexion n est pas de faire un classement des meilleure religions (comme le classement des meilleurs lycees parisien ou des meilleur restaurant) mais de chercher des critere permettant de distinguer une bonne religion d une mauvaise
    Ensuite tout le monde pourra faire son propre classement

    D abord une bonne religion c est une religion qu on choisit librement et q on peut aussi quitter librement(toute contrainte en matiere religieuse n aboutit qu a l hypocrisie et a la dissimulation)

    Ensuite une bonne religion c une religion qui recconait l egale dignite des hommes entre eux malgre ce qui les separe

    Une bonne religion c est une religion savante eclaire qui incite tous ceux qui le peuvent a lire les textes sacres
    Et les commentaires avec leur yeux et aussi leur raison

    La bonne religion a horreur
    De l esprit de domination et de competition qui devalorise l homme. face a dieu tout le monde est au meme niveau

    La bonne religion c est une religion qui accepte d etre critiquer d etre contester (meme de facon injuste et agressive)sans repondre par la haine

    Une bonne religion c est aussi une religion qui s engage pour la paix mondiale la lutte contre la pauvrete et la famine

    Une bonne religion c est une religion qui a plusieurs canaux pour toucher l homme
    Les livres pour ceux qui veulent reflechir
    Les arts : musique bien sur et tout les autres
    Les pays ou la musique et le chant sont interdis prive leurs habitant d emotion religieuses irremplacable et empeche l expression artistique des musiciens qui est une necessite vitale pour eux

    J’aime

  16. Etre soumis a dieu ,est ce renoncer a sa liberte?

    Tous les hommes ont naturellement comme desir
    D echapper a la servitude
    (Sous toutes ses formes) a l emprise a l endoctrinement

    Ce danger est present partout et menace tout le monde

    Au niveau spirituel ,les sectes proliferent sur le mal etre humain

    L eglise catholique (une secte qui a reussi)a pour dieu un dieu d amour pret a offrir une place au paradis a tous ceux qui auront respecter ses commandement(les 10 commandement )

    Le paradis etant le bien le plus desirable pour un homme
    L offre est alechante

    Au cours de l histoire enormement de gens ont accepte d obeir a dieu
    Dans cette optique
    (Aucune religion ne peut exister sans promesse divines pour l avenir)
    De nos jours les gens sont de moins en moins certain de l existence de dieu de l enfer et du paradis par contre ils souhaite toujours vivre librement

    Cependant cette liberte vecu n est plus la meme a notre epoque

    Etre libre c est choisir quelque choses uniquement par soi meme

    Ce qui a change a notre epoque (en france en tout cas)
    C est la profusion inedite de biens de toute sorte (meuble s vetement telephone portable
    Livres et de bien culturel par abonnement spotyfi netflix amazon disney ou gratuit youtube sans parler des reseaux sociaux

    Les gens sont submerge sous ce tsunami de sollicitation permanente
    Le « temps de cerveau disponible » est de plus en plus
    Convoite

    Sans remonter jusquau hommes prehistorique

    Nos grands parents
    Et meme nos parent vivait encore dans une societe
    Ou acheter un livre coutait cher

    une societe avec 1 chaines de tele

    On peut dire qu aujourdhui on a l embaras du choix

    Nous voyons que ces choix (de divertissement surtout )n engage a rien ,et peuvent etre remplacer par d autres a tout moment

    Par contre ce qui a pratiquement disparu
    C est le choix qui engage toute une vie au service des autres
    (Sacerdoce engagement militaire mariage religieux ayant l ambition de durer jusquau bout)

    J’aime

  17. Au nom de quoi on devrait ecouter le pape?bordel

    Je pose de facon cru une question entendue milles fois
    Et je vais tenter d y repondre
    Les catholiques ont deja une reponse a ce sujet : le pape est le chef de l eglise catholique romaine successeur de saint pierre et de tous les autres pape .l eglise catholique est tres hierarchise
    c est une monarchie absolu
    Elective .son role est de permettre la transmission de la foi de generation en generation
    Il beneficie d un privilege par rapports au autres menbres de l eglise : il est infaillible en matiere de religion par la grace de dieu

    Evidence pour les cathos mais pas pour les bouffeur de cures

    Si on est athee le pape est un hommes comme les autre(voir meme pire que les autres)
    C est un usurpateur .il pretends parler au nom d un dieu qui n existe pas

    Il donne des lecon de morale sur tout les sujet .
    Voulant perpetuer l eglise catholique du passe il empeche ou freine tout progres dans les domaine ethique politique juridique

    Le pape et l eglise ne veulent
    Jamais aller de l avant

    Leur but n est pas de chercher
    Dieu mais de garder au maximum et le plus longtemps possible leur domination sur les esprit des fidele (ou leur privilege d eveque ou de cardinal)
    Ils ne recule que contraint et force
    Sous la pression du peuple l eglise a finit par accepter que la france devienne une republique
    Il faut continuer la lutte contre les sectes en attaquant la plus grosses et la plus ancienne

    J’aime

  18. Peut-on croire que Dieu est amour ?

    J’aborde cette question difficile en faisant un constat simple : oui, des milliards d’humains croient en l’existence d’un Dieu d’amour. Mais pour quelles raisons y croient-ils ?

    – première raison à mon avis : ils ont reçu une éducation chrétienne à laquelle ils sont restés fidèles ;
    – deuxième raison : ils ont ressenti la puissance de l’amour de Dieu pour les hommes (pour certains je pense même qu’on peut parler d’un choc émotionnel, affectif et intellectuel extrêmement violent qui peut perturber le psychisme (comparable à une agression dans ses effets) non seulement l’homme croit à un Dieu d’amour, mais il ressent cet amour dans sa chair ;
    – troisième raison : l’étude des sciences naturelles et de toute autre discipline scientifique conduit une personne à découvrir que Dieu est amour sans avoir été élevé dans une religion (ni bombardé par Dieu comme le précédent).

    Dans les trois cas, Dieu apparaît totalement différemment :

    La foi reçue des parents est tranquille et sans surprise. Le choc entre Dieu et l’homme est brutal (accident de la route). Celui qui découvre par l’étude l’existence du Dieu d’amour a une foi qui repose sur des bases plus solides et donc plus facile à transmettre. Les intellos sont toujours très minoritaires face aux 2 autres groupes.

    Le choc face à Dieu ne peut lui pas être dupliqué sur d’autres personnes.

    Pour résumer, on a trois catégories de croyants : intellos, victimes de l’amour tout-puissant de Dieu et croyants fidèles mais manquant un peu de force.

    Si le « mystique à l’état sauvage » pouvait se décentrer et analyser ses actions, on pourrait en savoir plus. Je l’imagine très bien les mains tremblantes en sueur à faire les cents pas dans sa maison.

    (à suivre)

    J’aime

  19. Suite

    L amour de dieu ne saute pas aux yeux (tout le monde y croirait si c etait evident)
    On vit tous sur la meme terre mais on n en tire pas les meme opinions

    J’aime

  20. Suite sur le dieu d amour

    On peut expliquer ca en partant des sens

    Celui qui ne percoit pas l amour de dieu serait comme aveugle et sourd dans ce domaine

    4 personnes sur 100 sont completement insensible a la musique sous toutes ses formes .tu comprends bien
    Pierre la vanite d un discours pour le convaincre de la beaute de tel ou ou musique
    Un athee et aussi Un croyant en un dieu voltairien peut ec outer ou lire des temoignages
    Sur l amour de dieu sans y adherer pour la meme raison

    J’aime

  21. Suite
    La difference entre la musique et l amour de dieu c est que les fans de musique ne vont jamais oblige un homme a aimer la musique si il ne peut pas,par contre les croyant vont toujours avoir pour ambition de transmettre la foi au plus grand nombre

    J’aime

  22. Peut on croire que dieu est amour?

    J aborde cette question difficile en faisant un constat simple :oui des milliards d humains croient en l existence d un dieu d amour
    pour quelles raisons y croit ils? Premieres raisons a mons avis :il ont recu une education chretienne a laquelle il sont
    Reste fidele « deuxieme raison ils ont ressenti la puissance de l amour de dieux pour les
    Hommes (pour certains je pense meme qu ont peut parler d un choc emotionnelle
    Affectif et intellectuelle extremement violent qui peut perturber le psychisme (comparable a une agression dans ses effets)non seulement l homme croit a un dieu d amour mais il ressent cette amour dans sa chair

    Troisieme raisons l etude des science naturelles et de tout autre discipline scientifique conduit une personne a decouvrir que dieu est amour
    Sans avoir ete eleve dans une religion (ni bombarder par dieu comme le precedent)
    Dans les trois cas dieu apparait totalement different

    La foi recu des parent est tranquille et sans surprise
    Le choc entre dieu et l homme est brutale (accident de la route)

    Celui qui decouvre par l etudes l existence du dieu d amour a une foi qui reposes sur des bases plus solide et donc plus facile a transmettre
    Les intellos sont toujours tres minoritaire face au 2 autres
    Groupe

    Le choc face a dieu ne peut lui pas etre duplique sur d autres personnes

    Pour resumer on a trois categorie de croyant intellos victime de l amour tout puissant de dieu croyant fidele
    Mais manquant un peu de force

    Si le « mystique a l etat sauvage »pouvait se decentrer et analyser ses action on pourrait en savoir plus

    Je l imagine tres bien les mains tremblante en sueur a faire les cents pas dans sa maison

    (a suivre)

    J’aime

  23. Suite j ai poste deux fois le meme message tu peus le supprime

    Pourquoi cette diferrence?pour le croyant l essentiel c est de croire en ce dieu d amour

    Quelque soit nos condition de vie notre sante notre revenu notre humeur l essentiel cest. De croire a ce dieu d amour
    Si on perd tout sauf la foi en realite on n a rien perdu
    Si on a tout sauf dieu en realite on n a rien du tout

    J imagine que ce dieu d amour aussi radical et exigent avec l homme n a rien de commun avec les dieux grec romains et hindous ou la plupart des autres dieux dans l histoire
    Il est tres singulier ce dieu

    J’aime

  24. Suite

    Etant unique ce dieu a forcement une seule volonte
    Et un seul projet a realiser .
    Comme fideles On ne peut pas s appuyer sur la volonte d un dieu contre celle d un autres comme dans la mythologie grec ou romaine (et surement d autres)(peut etre l hindouisme aussi)
    Avec un tel dieu on ne peut pas marchander negocier
    Etre radin vis a vis de lui

    J’aime

  25. Ce nouveau dieu d amour synthetise en lui les qualites des autres dieu(dieu de l amour de la justice de la beaute de la sagesse de la force…de la fecondite de la paix
    Que ce dieu existe reellement ou pas,ce dieu unique est tellement plus rationel a mes yeux que les anciens dieux ,qu il constitut un progres majeur dans la reflexion humaine.si on vivait encore
    Dans des societes polytheiste ou animiste(sans aucun dieu unique nulle part)(tres difficiles a imaginer aujourdhui)je suis sur que le monde n aurai pas le meme visage que le notre(pas de technologie de pointe de medecine aussi avance un monde surement tres fragmente des hommes vivant en petite tribu pas de democratie a grande echelle qui repose sur la reconnaissance de l egalite
    Des hommes entres eux)

    Le concept de dieu unique a ete selon moi le prealable indispensable a beaucoup d evolutions ulterieures (meme si certaines ont mis des siecles a se concretiser)

    J’aime

  26. Suite

    L animisme c est une forme de religion en mille morceaux
    Que les missionnaires chretiens (en afrique ou ailleur)ont tente d unifier.

    Un dieu unique et d amour change en pronfondeur (non plus l evolution de l histoire humaine) mais aussi le rapport du croyant a dieu .un tete a tete entre dieu et l homme s instaure: il peut lui dire ce qu il a sur le coeur a tout moment et parvient meme a discerner sa reponse ce dialogue inoui va etre a l origine de tout ce deploiment au fil des siecles de la vie interieure (priere silence lecture des textes sacres)
    L ame des fideles est embrase par le feu de l amour divin
    (En version materialiste :leur cerveau en a pris un coup)

    J’aime

  27. Suite

    J aborde maintenant les consequences de la foi sur le savoir et la science.on peut conprendre facilement que la « theologie » d un chef religieux animiste dans une societe sans ecriture n aura pas la meme profondeur et la meme densite que celle de thomas d aquin.le monotheisme apparait dans des societes qui ont deja recours a l ecriture.
    Cependant de nos jours on entends des critiques vigoureuse sur le caractere
    nefaste des religion monotheiste sur la promotion des siences et des savoir et de leur transmission au cours de l histoire. Les religions monotheiste ont en effet obligation de reconnaitre leur faute dans ce domaines.pour les catholiques la mise a l index de milliers d auteur et de livres pendant des siecles.
    Il faut nuancer cette idee en mentionnant les universite catholique qui beneficiait a l epoque deja d une certaine liberte de parole et de debat

    J’aime

  28. Suite

    Comment les catholiques vivait ils ensemble dans des societes 100% catholique?

    Notre societe individualiste pluraliste et hedoniste est une societe exactement a l oppose des societe europeenne d autrefois
    Je vous montre rapidement comment c etait a l epoque
    Les hommes et les femmes existe comme menbre d une communaute (village pays monastere)uni par dieu et soumis a ses lois.la foi fervente et la foi par conformisme social devait cohabiter des cette epoque.
    Ceux qui sont les plus indifferent au message catholique ne conteste pas pour autant la verites des dogmes et l autorite du cure et du pape.ce sont des societes tres stable a travers l histoire
    Il n apparait pas a cette epoque d alternatives religieuses philosophique spiritueles en europe qui cherche a s imposer face au christianisme . (Le protestantisme reste dans le cadre chretien)

    J’aime

  29. Suite

    Comment les catholiques vivait ils ensemble dans des societes 100% catholique?

    Notre societe individualiste pluraliste et hedoniste est une societe exactement a l oppose des societe europeenne d autrefois
    Je vous montre rapidement comment c etait a l epoque
    Les hommes et les femmes existe comme menbre d une communaute (village pays monastere)uni par dieu et soumis a ses lois.la foi fervente et la foi par conformisme social devait cohabiter des cette epoque.
    Ceux qui sont les plus
    indifferent au message catholique ne conteste pas pour autant la verites des dogmes et l autorite du cure et du pape.ce sont des societes tres stable a travers l histoire
    Il n apparait pas a cette epoque d alternatives religieuses philosophique spiritueles en europe qui cherche a s imposer face au christianisme . (Le protestantisme reste dans le cadre chretien)

    J’aime

  30. Suite

    Pourquoi l eglise nous oblige t elle a croire tant de choses?

    L eglise enseigne que la foi en dieu est necessaire au salut.(avec le bapteme)
    La foi catholique est enonce dans le credo.le credo n a pas change depuis des millenaires.
    Mais pourtant ll eglise n a pas cesse de nous assomer sous des catechisme de plus en lourd
    L eglise est silencieuse dans la priere mais trop bavarde apres (a l oral comme a l ecrit « trop d encyclique trop longue »ca a commencer sous jean paul 2)(parler d ecologie c est tres bien mais si un catho ne se sent pas concerne comment on fait?)

    J’aime

  31. Suite

    Si dieu existe est il plutot un dieu d amour ou le grand architecte de l univers?

    J entends par grand architetecte de l univers un dieu qui a etabli les lois intangible qui regissent toutes choses .il est serieux rigoureux austere et sans affect. il est aux antipodes du dieu d amour passionne par sa creation et en premier lieu par l homme.on peut imaginer que le croyant adhere au dieu qui lui ressemble le plus »pour un intellectuel un dieu le plus rationel possible
    pour un croyant sensible un dieu debordant d amour
    pour un homme rempli de haine un dieu guerrier pour un homme qui aime rire un dieu plein d humour(on pourrait rallonger la liste)on reste sur le principe » a chacun son dieu » et on ne reponds pas a la question

    Je remarque une difference entre les deux: si c est bien le dieu architecte qui existe , il existe incognito sans revelation (sans dogmes a accepter et sans lois a respecter)il ne nous promet rien apres la mort .le dieu d amour se revele une fois pour toutes mais son message est repete repete repete repete depuis des siecles ca m evoque
    Une image l eglise catholique est comme une vendeuse de pommes qui crie le plus fort possible elle sont bonnes mes pommes elle sont bonne mes pommes sur un marche .donc on a un dieu discret face a un dieu tonitruand

    Deuxieme idee :le dieu architecte n obtient aucune gratification si un homme reconnait son existence
    Et ne perds rien non plus meme si plus personne ne croit en lui

    A l inverse les dieux d amour
    Qui ont toujours affirmer que l homme etait dependant de dieu ont oublier de rajouter que dieu est depandant des hommes .si les religions veulent se transmettre de generation en generation il faut convaincre les gens a chaque fois avec des moyens et des methodes adaptes et affronter des defi nouveaux(l apparition et l utilisation massive des reseaux sociaux)

    J’aime

  32. Fin des commentaires sur le dieu d amour pour le moment

    Je reprends les questions traiter une par une dans un seul commentaire

    Un monde sans verite ou l ignorance ,l erreur et le mensonge ont triomphe
    peut il advenir?

    C est une Question vertigineuse selon moi et difficile a traiter je l ai choisi aussi pour cette raison

    Tout les hommes desirent naturellement connaitre disait aristote. certaines fois ils arrive effectivement a decouvrir la verite sur un probleme donne d autre sfois ils se trompe d autres fois ils sont manipule ou tromper dautres fois il reste dans lignorance par paresse par exemple
    L homme veut connaitre mais n y parvient pas a chaque fois
    Pour les chretien dieu et la verite sont identique » je suis le chemin la verite la vie »

    Un monde sans verite se serait donc un monde sans dieu..un monde completement chaotique imprevisible et surtout atomise car l erreur ainsi que l ignorance et la
    manipulation produisent inevitablement une tres grandes diversite d opinion ou meme un eparpillement total des idees .au contraire la verite est une .
    Elle est facteur d unification de l esprit humain et c est seulement la verite elle meme (et sa quete) qui permet aux hommes de communiquer ensemble . Il y a mille erreur pour une seule verite.sans verite (des faits incontestable q on peut ensuite interpreter librement) pas de debat possible en politique en science et dans tout les domaines.tu dois comprendre
    Que pour moi ce monde sans verite(affreuse perspective) non seulement peut advenir mais en realite est deja en gestation .les fakenews les complotistes la pub mensongere des marques les reseaux sociaux sur lesquelle on peut dire tout et son contraire ca existe deja
    Nous vivons dans une nouvelle epoque ou tout le monde peut s exprimer mais ou personne ( ou presque )ne dit des choses vraiment importante.le catholicisme etait autrefois une religion pleine de dogmes auquel il fallait adherer (trop de dogmes peut etre) le catholicisme ne doutait pas d etre la seule religion vrai

    Trop de verite hier trop peu aujourdhui je ne sais vraiment pas quel contexte est le meilleure pour l homme

    J’aime

  33. Le culte du divertissement sans limites actuel va t il detruire l interet des hommes pour les questions religieuses et spirituelles?

    Je formule la question de maniere plus direct « netflix et youtube vont ils tuer les religion?

    La spiritualite et la foi qui impregnait autrefois tous les domaines de la vie humaine sans meme que les croyant s en apercoive(benir le repas avant de manger tout les pratiques religieuse du quotidien )sont devenu au fil du temps des pratiques pense comme distincte des activite profane(le dimanche pour dieu mais d autres jours on peut faire des activite sans lien avec dieu)meme si tout les habitants d un village continue a aller a la messe chaque dimanche on peut estimer que la religion est deja en train de mourir.

    Aujourdui alors que le nombre de bapteme de mariage religieux de vocations religieuse est au plus bas et encore en chute libre ,que le pourcentage de catholique pratiquant en france est au niveau de 2%
    Que le pourcentage d athees en france a depasse recemment 50%( chez les jeunes il depasse 75 ou 80 %)
    On voit bien que la survie de l eglise catholique de france est pose . Cette dechristianisation spectaculaire n est pas l effet de politique etatique de persecution des religion et de discrimination a l egard des croyants (staline ou mao).ceux
    Qui ont abandonne la foi chretienne l ont fait de leur plein gre

    L apparition des ordinateurd d internet des smartphones des multiples reseaux sociaux (et de leur usage massif et croissant) peut il avoir un effet sur les croyances et les pratiques religieuse des francais?
    D abord il existe une concurrence frontale
    Entre les religions et youtube
    Pour le controle du temps de cerveau disponible

    On ne peut pas regarder des video pendant la messe.

    Les religions sont porteuse de tradition ancestrales et de valeur qui sont en opposition avec les pratiques moderne (des jeunes surtout)

    Esprit de Fidelite contre societe du « sans engagement(en amour en politique au travail en religion aussi et partout ailleurs)

    Societe du devoir et de la vertu contre societe du plaisir et des jouissances de toute sorte

    Conservatisme moral et religieux contre progressisme flou au nom duquel on peut justifier toute les reformes comme necessaire pour que la france ne soit pas en retard sur telle pays

    Les reseaux sociaux et youtube ou netflix mettent en avant les produits culturels les plus violent(les clash) et les plus recent .beaucoup d oeuvres de cinema du passe sont surement sur les plateforme mais tres peu mise en avant.le cote bulle de filtre des reseaux qui enferme les internautes toujours dans des
    Videos sur des sujets deja connu plutot que de leur proposes des video sur des sujets a decouvrir est une catastrophe pour la pensees humaine qui ne percoit qu une petite partie de la realite.
    Elle nuit a la democratie parce que si chacun est enfemer dans sa bulle le manque de reference communes (combien d immigre en france 13 millions 9 millions ou 6 millions)ne peut pas etre sources d un dialogue fecond et faute de references communes peut basculer dans la violence verbale ou pire.
    L atheisme militant attaquait et attaque toujours les religion
    Avec fureur mais il ni nteresse plus grand monde. Par contre les transformation de notre societe qui vont a toutes vitesses et que personne ne peut anticiper rends probable
    L idee d un effacement et d un epuisement de l eglise de france

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s